société

Le Cheek Point

La drague féministe, ça ressemble à quoi?

On a lu pour vous cet article de Usbek & Rica sur la drague féministe et on vous le conseille fortement. 
“Sex Education”, DR
“Sex Education”, DR

“Sex Education”, DR


Le 9 janvier 2018, peu après l’onde de choc provoquée par l’affaire Weinstein, un collectif de 100 femmes françaises publiait dans le quotidien Le Monde une tribune afin de défendre ‘la liberté d’importuner’. Une tribune surtout à charge contre un féminisme dit ‘puritaniste’, qui réduirait les femmes à des victimes plutôt que de les considérer comme égales aux hommes: une forme de féminisme qui serait, selon les signataires, influencée par certains courants sociologiques américains. […]

La tribune pour ‘la liberté d’importuner’ regroupe une ancienne génération de féministes, qui s’oppose aujourd’hui aux mouvements féministes issus de #MeToo. Après l’égalité salariale et le droit à l’ouverture d’un compte en banque, le féminisme s’intéresse aujourd’hui au domaine de l’intime, notamment aux rapports de domination propres à la séduction. Le collectif Les Journalopes organisait une conférence sur le sujet, le samedi 27 avril à Pantin, en banlieue parisienne. Voici cinq pistes pour réfléchir à l’émergence d’une drague féministe, inspirées par ces nouveaux courants féministes et par nos entretiens avec la journaliste Fiona Schmidt et l’anthropologue Mélanie Gourarier.

Dans cet article publié sur le site du magazine Usbek & Rica, la journaliste Lucile Meunier explore cinq pistes pour aller vers une drague féministe, soit un mode de séduction moins normé, dans lequel les rôles de l’homme et de la femme ne seraient plus prédéfinis selon les stéréotypes de genre habituels. 

À lire le plus rapidement possible sur le site de Usbek & Rica


1. Violences policières: Assa Traoré plus déterminée que jamais dans son combat

Assa Traoré, figure emblématique de la lutte contre les violences policières depuis le décès de son jeune frère Adama, a lancé une campagne internationale pour répliquer à ce qu’elle appelle un “acharnement judiciaire”. 
“Sex Education”, DR  - Cheek Magazine
“Sex Education”, DR

2. Quand la nourriture devient érotique

Depuis notre tendre enfance, la dimension sensuelle de l’expérience gustative est indéniable. Du lait maternel jusqu’à l’explosion du food porn, les liens entre ces deux entités sont omniprésents. Mais d’où viennent-ils? Et pourquoi la société raffole-t-elle de ce couple sulfureux?
“Sex Education”, DR  - Cheek Magazine
“Sex Education”, DR

4. Amputée suite à un choc toxique, Sandrine, 36 ans, témoigne

On a lu pour vous cet article du Parisien qui relaie le témoignage de Sandrine, infirmière de 36 ans, victime d’un choc toxique suite à l’utilisation d’une coupe menstruelle et on vous le conseille fortement.
“Sex Education”, DR  - Cheek Magazine
“Sex Education”, DR

5. Avec hkind, Alice de Maximy invente le Tinder de la santé

Pour la deuxième année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on dresse le portrait d’Alice de Maximy, prix de l’innovation, fondatrice de la start-up hkind et initiatrice de l’opération Femmes de santé.
“Sex Education”, DR  - Cheek Magazine
“Sex Education”, DR

6. “9 mois”, un podcast intime sans tabou sur la grossesse

Dans ce nouveau podcast bimensuel intitulé 9 mois, l’autrice féministe Marie Bongars nous invite à suivre l’évolution de sa première grossesse sous la forme d’“un journal intime sonore”.  
“Sex Education”, DR  - Cheek Magazine
“Sex Education”, DR