société

La vidéo du jour

Victime de violences sexuelles, Marion Seclin se confie

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait le témoignage de Marion Seclin publié sur Brut à propos des violences sexuelles dont elle a été victime.
DR
DR

DR


Son visage ne vous est sûrement pas inconnu. En 2016, la Youtubeuse Marion Seclin avait fait l’objet d’un cyberharcèlement d’une grande violence après avoir publié des vidéos sur le féminisme et le harcèlement de rue sur sa chaîne YouTube.

Dans une pastille publiée par Brut le 1er juin, c’est à une autre forme de violences que s’intéresse l’actrice, vidéaste, chroniqueuse et auteure. “Ça a été la plus longue reconstruction que j’ai jamais eue à faire sur mon intimité, sur qui j’étais”, confie-t-elle à propos des violences sexuelles et du viol qu’elle a subis enfant et adolescente. “A partir du moment où j’ai été formée, plus comme une petite fille mais comme une jeune femme, j’ai subi des frottements dans le métro, j’ai été suivie à l’âge de 9 ans et un mec s’est masturbé devant moi. […] Quand j’avais 16 ans je me suis fait violer par mon copain de l’époque et des amis à lui.”

Plus qu’un témoignage personnel, la jeune femme de 28 ans insiste sur le caractère universel des violences sexuelles, elle qui “ne connaî[t] pas une femme qui n’a pas vécu ce genre de choses”. De même, elle casse les préjugés et explique que non, les auteurs de ces agressions ne sont pas des cas isolés ou des malades mentaux, mais des “personnes dites ‘normales’, avec une vie pas particulièrement difficile”. Selon elle, seule l’éducation des garçons comme des filles “réussira à faire bouger les choses”.

Alexandra Vépierre


1. Sites et applis de rencontre: le paradis des harceleurs

On a lu pour vous cet article du Monde sur les “forceurs”, “stalkers” et autres harceleurs qui sévissent sur les sites et applis de rencontre et on vous le conseille fortement.
DR - Cheek Magazine
DR

2. À Montréal, une pétition étudiante circule pour dénoncer le port obligatoire du soutien-gorge

Après avoir été réprimandée par la direction de son pensionnat, une étudiante montréalaise lance une pétition pour dénoncer le port obligatoire du soutien-gorge. Soutenue par plusieurs élèves, elle réclame “un droit à l’évolution” et “un pas vers plus de liberté”.
DR - Cheek Magazine
DR

7. Depuis deux mois, les Chiliennes sont dans la rue pour dénoncer le sexisme

Le mécontentement gronde au sein des universités chiliennes, où les étudiantes ont pris la parole pour dénoncer les innombrables cas de harcèlement sexuel dont elles sont victimes, avant d’être rejointes dans ce mouvement historique par l’ensemble des femmes et des différentes causes qui les relient. Reportage.
DR - Cheek Magazine
DR