société

La vidéo du jour

En 2016, obtenir la pilule du lendemain peut être un parcours du combattant

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle-ci. 


Obtenir la pilule du lendemain en 2016, aussi simple qu’acheter un croissant au beurre? Pas vraiment, comme semble l’indiquer ce reportage de l’émission L’Autre JT, qui sera diffusée ce soir à 23h10 sur France 4.

Dans cette vidéo de 5 minutes, la journaliste Sarah Constantin s’embarque, en caméra cachée et aux côtés d’une jeune femme mineure, dans un “road trip” des pharmacies en quête d’une pilule du lendemain.

Si, comme elle le rappelle, il s’agit d’“un contraceptif d’urgence auquel nous avons toutes droit”, la réalité n’est hélas pas toujours si simple et l’on découvre, au gré de cette promenade de santé, que certains pharmaciens possèdent une interprétation des lois toute personnelle. Entre ceux qui refusent de la délivrer gratuitement -alors que la gratuité est obligatoire pour les mineures depuis 2002, comme le rappelle la voix off-, et ceux qui jouent les épouvantails en prédisant stérilité et embolies pulmonaires à la jeune cliente, obtenir la pilule du lendemain en 2016 reste une démarche qui n’a rien d’anodin.

Quand elle ne relève pas carrément de la mission impossible, comme le montre la suite du reportage, où un pharmacien girondin refuse tout simplement de vendre des contraceptifs, préservatifs y compris. On vous laisse en son excellente compagnie… 

F.K. 


2. Quand Simone Veil protestait contre l'absence de femmes au Panthéon

Alors que son entrée au Panthéon est annoncée pour juillet, une vidéo datant de 1992, montre Simone Veil s’insurger de l’absence de femmes dans la célèbre demeure des “grands hommes”. 36 ans plus tard, la boucle est bouclée. 
Quand Simone Veil protestait contre l'absence de femmes au Panthéon - Cheek Magazine

5. Elle réalise une carte du féminicide en Colombie pour en montrer l'étendue

Sandra Suarez, jeune Colombienne de Bogota, réalise actuellement une carte Google des féminicides qui frappent son pays, où le meurtre des femmes est reconnu comme tel par la justice mais encore trop souvent minimisé par l’opinion publique. 
Elle réalise une carte du féminicide en Colombie pour en montrer l'étendue - Cheek Magazine

7. On a collé des affiches avec Merci Simone, qui expose Simone Veil dans tout Paris

On a suivi les fondatrices de Merci Simone pendant qu’elles partaient tapisser un mur parisien avec le portrait de Simone Veil. Leur collectif de street art féministe veut préserver la mémoire de celle qui a légalisé l’IVG en France.
On a collé des affiches avec Merci Simone, qui expose Simone Veil dans tout Paris - Cheek Magazine