société

La vidéo du jour

Cette vidéo rappelle aux pubards que les femmes ne sont pas des objets

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle-ci. 


J’aime faire des fellations aux sandwiches”, “J’adore sacrifier ma dignité pour une boisson”, “J’aime coucher avec des mecs qui ne connaissent pas mon nom”, “Oui, je vendrais mon corps pour un burger”: voici les messages, explicités avec sarcasme, des publicités que l’on peut voir dans cette vidéo publiée sur YouTube le 11 janvier dernier dans le cadre d’une campagne intitulée #WomenNotObjects et qui comptabilise aujourd’hui 700 000 vues. 

Relayée par Mashable et repérée par Le Huffington Post, cette campagne a été lancée par la publicitaire américaine Madonna Badger, qui souhaite ainsi dénoncer le sexisme grossier et gratuit véhiculé par les marques dans leurs réclames. Objectif atteint. 

J.T.


2. Laura Portelli, la cheffe qui sublime le pique-nique

Chez Pique-Nique, le restaurant qu’elle a ouvert fin novembre, Laura Portelli sert une cuisine douce et réconfortante, version chic de nos repas improvisés en plein air en famille ou entre copains. Pour la déguster, il faudra patienter encore un peu. En attendant, elle répond à notre interview “Top Cheffe”.
Laura Portelli, la cheffe qui sublime le pique-nique - Cheek Magazine

4. Pain fait maison, télétravail et héroïnes ordinaires: que nous restera-t-il du confinement?

Assigné·e·s à domicile pendant deux mois, nous avons dû nous adapter à un rythme de vie radicalement différent de celui que nous avons l’habitude de mener. L’occasion de prendre de nouvelles habitudes, mais aussi de réfléchir à la société que nous voulons -et à la place qu’occupent les femmes dans l’Histoire. 
Pain fait maison, télétravail et héroïnes ordinaires: que nous restera-t-il du confinement? - Cheek Magazine

5. À quoi ressemblera la rencontre amoureuse post-Covid-19?

Discussions par message pendant des semaines sans se voir, dates vidéo, peur de la contamination… La crise sanitaire bouleverse les habitudes des célibataires et redéfinit l’étiquette de la rencontre amoureuse au profit du “slow dating”. 
À quoi ressemblera la rencontre amoureuse post-Covid-19? - Cheek Magazine

6. Le nouveau casse-tête des apéros de déconfinement

Soirées aux fenêtres, gestes barrières, comités réduits… Dans le contexte du déconfinement, les moins de 35 ans s’adaptent, rivalisent d’ingéniosité, et appréhendent les apéros avec de nouvelles priorités.
Le nouveau casse-tête des apéros de déconfinement - Cheek Magazine