Ce qui se passe ailleurs

Italie

Virginia Raggi: La nouvelle maire de Rome n'échappe pas au sexisme des journalistes

Pour la première fois, dimanche 19 juin, une femme a pris la tête de la mairie de Rome. Issue du parti M5S, Virginia Raggi a largement remporté l’élection face à Roberto Giachetti, le candidat du parti démocrate. Dans la presse française, elle n’échappe pourtant pas aux remarques sexistes. 
© instagram.com/virginiaraggim5s
© instagram.com/virginiaraggim5s

© instagram.com/virginiaraggim5s


“Virginia Raggi, cette belle avocate de 37 ans à la fine silhouette et aux longs cheveux noirs, a remporté les élections municipales de Rome, dont le second tour se tenait dimanche”, écrit Le Figaro au lendemain des élections municipales italiennes. Être élue maire de Rome ne semble pas suffire à éclipser la femme au profit de la politicienne, pourtant élue avec 67,2 % des voix au second tour. 

Pour Le Point, cette victoire est surtout l’occasion d’émettre un jugement sur son allure: “Totalement inconnue du grand public il y a encore quelques mois, y compris à Rome, cette élégante femme brune s’est pourtant imposée triomphalement dimanche.” Cette victoire a sans doute moins à voir avec “l’élégance” qu’avec le programme de la jeune élue, qui a su convaincre une majorité de Romains de lui faire confiance -à tort ou à raison, car Libération rappelle que son parti “pioche dans ses propositions à droite comme à gauche, y compris dans les extrêmes”. Certes novice dans le milieu -elle est entrée en politique depuis seulement 5 ans-, elle a pour mot-clé “l’honnêteté”, et s’oppose aux affaires de corruption qui sont monnaie courante dans le pays. Un élément de campagne qui a au moins autant de poids que son sens du style.

“Si elle est l’objet de toute l’attention ces jours-ci, Virginia Raggi n’est pas la seule femme à s’être révélée à l’issue de ce scrutin.”

C’est pourtant cette caractérisque, que L’Obs a cru bon de mettre en avant à un mois de l’élection, en consacrant à Virginia Raggi un article qui la décrivait comme “généralement vêtue d’un imper en coton beige hâtivement noué à la taille, la main droite accrochée à un long sac en bandoulière et un sourire captivant aux lèvres”. Le papier, titré “Sexy Grillina en route pour la marie de Rome”, reprenait le surnom attribué à Virginia Raggi en référence à Beppe Grillo, le fondateur du Mouvement 5 étoiles (M5S), parti dont elle est issue.

Si elle est l’objet de toute l’attention ces jours-ci, Virginia Raggi n’est pas la seule femme à s’être révélée à l’issue de ce scrutin. À Turin, Chiara Appendino est l’autre figure montante du M5S. On espère que l’arrivée remarquée de ces deux femmes bouleversera les codes, “dans un pays qui occupe l’une des dernières places au niveau européen pour la place des femmes sur le marché du travail”, d’après Slate.fr.

Clémence Drouet 


1. Irlande: les expats rentrent pour voter Yes au référendum sur l'avortement

Alors que le référendum pour la légalisation de l’avortement se déroule aujourd’hui, les Irlandais·e·s vivant à l’étranger reviennent des quatre coins du globe pour glisser leur bulletin, pro-choix pour la plupart, dans l’urne. 
© instagram.com/virginiaraggim5s - Cheek Magazine
© instagram.com/virginiaraggim5s

2. Des militantes du droit à conduire arrêtées en Arabie Saoudite

Alors que le pays s’apprête à lever l’interdiction historique pour les Saoudiennes de conduire, au moins sept militantes pour les droits des femmes ont été arrêtées la semaine dernière. Un moyen pour le les autorités de préparer une communication lisse et maîtrisée autour de cet événement. 
© instagram.com/virginiaraggim5s - Cheek Magazine
© instagram.com/virginiaraggim5s

3. En Argentine, les femmes brûlent leurs soutiens-gorge pour tacler le sexisme

Le renvoi d’une jeune fille d’un lycée de Buenos Aires sous prétexte qu’elle ne portait pas de soutien-gorge sous sa robe a entraîné une vague de mobilisation dans la capitale du pays, significative du renouveau du mouvement féministe argentin. 
© instagram.com/virginiaraggim5s - Cheek Magazine
© instagram.com/virginiaraggim5s

4. Procès de la Manada: l'Espagne se mobilise pour dénoncer les crimes sexuels

En Espagne, scandalisé·e·s par la condamnation pour “abus sexuel” de la meute, plus de 30 000 manifestante·s se sont rassemblé·e·s samedi pour dénoncer une justice laxiste, machiste, et véhiculant la culture du viol. 
© instagram.com/virginiaraggim5s - Cheek Magazine
© instagram.com/virginiaraggim5s

5. Les Incels, la communauté masculiniste qui acclame l'attaque de Toronto

Les Canadiens découvrent avec effroi que la tuerie de Toronto, qui a fait 10 morts et une quinzaine de blessés dont une majorité de femmes, a été commise par Alek Minassian, un masculiniste membre des Incels, une communauté de  “célibataires involontaires” vouant aux femmes une haine sans limite. 
© instagram.com/virginiaraggim5s - Cheek Magazine
© instagram.com/virginiaraggim5s

6. Cette actrice indienne se dénude en public pour soutenir #MeToo et se fait arrêter

En Inde, pour apporter son soutien au mouvement #MeToo, l’actrice de 28 ans Sri Reddy s’est déshabillée en public. Un geste militant lourd de conséquences pour cette jeune femme aujourd’hui expulsée de son logement, condamnée et traitée en paria.
© instagram.com/virginiaraggim5s - Cheek Magazine
© instagram.com/virginiaraggim5s

7. Emma Watson applaudit le tapis rouge Time's Up des Molières anglais

Ce week-end, le mouvement Time’s Up a ressurgi sur le tapis rouge des Molières anglais, pour la plus grande joie d’Emma Watson, toujours aussi engagée sur la question du sexisme. 
© instagram.com/virginiaraggim5s - Cheek Magazine
© instagram.com/virginiaraggim5s