cheek_societe_habillage_desktop

société

Le Cheek Point

Deux entrepreneures s'inventent un cofondateur masculin pour être prises au sérieux

On a lu pour vous cet article du Telegraph sur ces entrepreuneures qui ont dû imaginer un homologue masculin pour contourner le sexisme.
© Witchsy
© Witchsy

© Witchsy


Penelope Gazin et Kate Dwyer, à l’origine du marché d’art en ligne Witchsy ont imaginé et créé un troisième cofondateur Keith Mann, qu’elles ont utilisé pour correspondre avec les développeurs et designers masculins.

L’idée est venue après le constat que les développeurs et designers, qui étaient pour la plupart du temps des hommes, utilisaient un ton condescendant avec elles. Par exemple, il est arrivé qu’un développeur commence un mail avec un ‘Okay, girls’. Un autre a tenté de supprimer leur site Internet après que Gazin ait refusé son offre de rendez-vous amoureux. […]

Ça me prenait parfois des jours pour obtenir une réponse, mais Keith n’obtenait pas seulement une réponse et une mise à jour de statut, il lui était aussi demandé s’il désirait autre chose ou s’il avait besoin d’aide pour quoi que ce soit.

Interrogées par le magazine américain Fast Company, Penelope Gazin et Kate Dwyer révèlent comment il leur a été nécessaire d’inventer un collègue masculin pour faire décoller leur boîte, Witchsy. En signant leurs mails du nom de Keith Mann, les deux entrepreneures installées en Californie ont vu s’effacer les comportements condescendants, sexistes et irrespectueux des hommes auxquels elles s’adressaient. Cette histoire invraisemblable a depuis traversé l’Atlantique pour intéresser les sites des quotidiens britanniques The Guardian et The Telegraph. L’entreprise Witchsy a été montée dans la Silicon Valley, qui -après les scandales concernant Google ou Uber–  commence à se forger une solide réputation de terre sexiste.

À lire le plus rapidement possible sur le site du Telegraph.


1. Un robot sexuel doté d'un mode “résistance” encouragerait la culture du viol

L’entreprise de robotique américaine True Companion a commercialisé des robots sexuels dotés d’une intelligence artificielle avec un mode “résistance” qui encouragerait la culture du viol. Une innovation qui fait polémique. 
© Witchsy  - Cheek Magazine
© Witchsy

3. La PMA pour les nuls, par Quotidien, Marlène Schiappa et Charlie Hebdo

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait le replay de Quotidien, dont Marlène Schiappa était l’invitée mardi soir et où elle a réagi à la Une anti-PMA de Charlie Hebdo. 
© Witchsy  - Cheek Magazine
© Witchsy

4. Préjugés, hypersexualisation et coming out: des bisexuelles prennent la parole

Le cul entre deux chaises, coincée entre hétérosexualité et homosexualité, dotée d’un appétit sexuel inassouvissable… Il faut encore encaisser bon nombre de clichés quand on est une femme bisexuelle aujourd’hui. À l’occasion de la Journée internationale de la bisexualité le 23 septembre, Cheek Magazine a recueilli les témoignages de femmes qui assument pleinement cette partie de leur identité.
© Witchsy  - Cheek Magazine
© Witchsy

5. Comment le viol est devenu un crime en France

Hier soir, France 3 a consacré sa soirée à l’affaire qui permit en 1980 de faire qualifier le viol de crime. À voir absolument. 
© Witchsy  - Cheek Magazine
© Witchsy