société

La vidéo du jour

Women's March on Washington: pourquoi ils marcheront demain

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de la Women’s March on Washington. 
DR
DR

DR


Parce que je veux me sentir en sécurité à l’école”, “parce que je suis féministe”, “parce que la diversité est belle”, “parce que ma grand-mère s’est battue pour le droit de vote”, “parce que ‘non’ signifie ‘non’”, “parce que je veux briser le plafond de verre”: dans cette vidéo postée hier sur le compte Facebook de la Women’s March on Washington, des femmes, des hommes et des enfants se succèdent pour expliquer pourquoi ils marcheront ensemble demain, le 21 janvier, à Washington.

Plusieurs centaines d’autres marches auront lieu au même moment aux États-Unis, ainsi qu’en Europe. À Paris, la marche partira du Trocadéro à 14 heures.  

 


2. Turquie: Sule Çet, le visage des violences faites aux femmes

En Turquie s’est achevé le premier procès dans l’affaire du probable meurtre de Sule Çet, 23 ans, étudiante à Ankara. La jeune femme aurait été jetée du 20ème étage d’un immeuble de bureaux. Son cas, ultra-médiatisé, est en passe de devenir le symbole contre les violences faites aux femmes dans le pays.
DR - Cheek Magazine
DR

4. Houda Benyamina, réalisatrice engagée qui veut démocratiser le cinéma

Elles sont médecins, ingénieures, réalisatrices ou militantes. Pour la première fois cette année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on vous présente la réalisatrice Houda Benyamina, prix de la création.
DR - Cheek Magazine
DR

7. TPMP: Quand Jean-Marie Bigard mime et banalise le viol en direct

Lundi 11 février, dans Touche pas à mon poste, Jean-Marie Bigard a mimé une scène de viol. Ce n’est pas la première fois que l’émission de Cyril Hanouna banalise les violences sexistes et sexuelles. 
DR - Cheek Magazine
DR