société

La vidéo du jour

Une YouTubeuse dénonce l'absence d'empathie du corps enseignant et médical lors de son avortement

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de la YouTubeuse Jenesuispasjolie, dans laquelle elle raconte son avortement. 
DR
DR

DR


Je trouve dommage qu’il n’y ait pas d’accompagnement plus respectueux et plus empathique dans ces moments-là.” C’est le message de la YouTubeuse Léa, plus connue sous le pseudonyme Jenesuispasjolie, au sujet de l’avortement. Dans une nouvelle vidéo, publiée jeudi dernier, la vingtenaire, suivie par plus d’un million de personnes, raconte son interruption volontaire de grossesse (IVG) et la façon dont elle l’a vécu. 

Infantilisation, paroles moralisatrices et obligation de regarder l’échographie, les médecins n’ont pas accompagné la YouTubeuse comme elle l’aurait souhaité. Dans cette vidéo de 17 minutes, elle se confie sur les violences gynécologiques qu’elle a subies. Âgée de 16 ans au moment de l’avortement, la jeune femme aborde également un sujet dont on parle peu: le regard et le manque d’empathie du corps enseignant, alors que celle-ci était à l’époque lycéenne. On salue le courage dont elle a fait preuve pour aborder un sujet encore tabou dans notre société et on vous laisse découvrir son histoire ci-dessous: 

 

Wendy Le Neillon


1. Battantes sur les plateaux télé ou les rings de boxe: on a fait discuter Rokhaya Diallo et Sarah Ourahmoune

L’ex-championne de boxe et cheffe d’entreprise Sarah Ourahmoune et la journaliste, réalisatrice et conférencière Rokhaya Diallo racontent leurs parcours dans deux livres passionnants actuellement en librairies. L’occasion de discuter avec ces femmes inspirantes de déterminisme social, maîtrise des émotions et stratégies pour lutter contre les discriminations.
DR - Cheek Magazine
DR

2. J’ai passé la soirée avec Michelle Obama

Dans le cadre de sa tournée de promotion pour son livre Becoming, l’ancienne première dame américaine était hier de passage à Paris. L’occasion de découvrir en live celle qui, depuis 2008, est devenue une véritable icône d’empowerment.
DR - Cheek Magazine
DR

3. Avec “Première Campagne”, Audrey Gordon donne un visage jeune et féminin au journalisme politique

Dans son documentaire Première Campagne, en salles le 17 avril, la réalisatrice Audrey Gordon propose de suivre une jeune reporter chargée de couvrir la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron de 2017. Une immersion intelligente qui analyse et humanise la profession de journaliste.  
DR - Cheek Magazine
DR

5. La voix des femmes, énième refuge des stéréotypes de genre

Des sirènes maléfiques aux femmes politiques dont la voix est critiquée à l’envi, les voix féminines sont constamment soumises au sexisme ordinaire. De l’Antiquité à nos jours, pourquoi nos voix sont elles sources d’autant de crispations que de fantasmes.
DR - Cheek Magazine
DR