société

La vidéo du jour

Une YouTubeuse dénonce l'absence d'empathie du corps enseignant et médical lors de son avortement

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de la YouTubeuse Jenesuispasjolie, dans laquelle elle raconte son avortement. 
DR
DR

DR


Je trouve dommage qu’il n’y ait pas d’accompagnement plus respectueux et plus empathique dans ces moments-là.” C’est le message de la YouTubeuse Léa, plus connue sous le pseudonyme Jenesuispasjolie, au sujet de l’avortement. Dans une nouvelle vidéo, publiée jeudi dernier, la vingtenaire, suivie par plus d’un million de personnes, raconte son interruption volontaire de grossesse (IVG) et la façon dont elle l’a vécu. 

Infantilisation, paroles moralisatrices et obligation de regarder l’échographie, les médecins n’ont pas accompagné la YouTubeuse comme elle l’aurait souhaité. Dans cette vidéo de 17 minutes, elle se confie sur les violences gynécologiques qu’elle a subies. Âgée de 16 ans au moment de l’avortement, la jeune femme aborde également un sujet dont on parle peu: le regard et le manque d’empathie du corps enseignant, alors que celle-ci était à l’époque lycéenne. On salue le courage dont elle a fait preuve pour aborder un sujet encore tabou dans notre société et on vous laisse découvrir son histoire ci-dessous: 

 

Wendy Le Neillon


4. “J'ai été conçue grâce à un don de sperme”

Née d’un don de sperme il y a 28 ans, Pauline Pachot se bat au sein de l’association PMAnonyme pour le droit d’accès aux origines des enfants nés de dons de gamètes en France. À l’occasion de la diffusion sur Téva du documentaire Né d’une PMA, dans lequel elle apparaît, nous l’avons rencontrée à Paris.
DR - Cheek Magazine
DR

7. Comment la broderie est devenue cool et féministe

Aux quatre coins du globe, des brodeuses inspirées et engagées mettent leur talent au service de la lutte contre les inégalités en publiant des oeuvres émouvantes et militantes.
DR - Cheek Magazine
DR