société

La vidéo du jour

Les YouTubeuses appellent à marcher contre les violences sexistes et sexuelles

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de ces YouTubeuses qui appellent à marcher contre les violences sexistes et sexuelles le 24 novembre.  
Cerise Daily, capture d'écran
Cerise Daily, capture d'écran

Cerise Daily, capture d'écran


Marion Seclin, Florence Porcel, Cerise Daily, La Carologie… Elles sont plusieurs YouTubeuses à s’unir pour appeler, dans une vidéo réalisée par Le Labo de la légiste, à marcher contre les violences sexistes et sexuelles ce samedi 24 novembre. “Chaque jour, en France, 1500 femmes sont agressées sexuellement”, rappelle Antitésie. “Chaque jour, en France, plus de 250 femmes sont violées”, indique Elawan. Après avoir égrainé quelques chiffres clefs qui font froid dans le dos, ces YouTubeuses engagées expliquent pourquoi elles marcheront ce samedi. 

Instigué par le collectif Nous Toutes, ce grand rassemblement aura lieu partout en France et réunira celles et ceux qui veulent que cessent les violences contre les femmes. Cette vidéo s’inscrit au sein une série d’initiatives -dont hier une tribune signée par 250 personnalités– destinées à éveiller les consciences et à mobiliser les citoyen·ne·s en amont de la Journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, qui a lieu chaque année le 25 novembre.  

 


1. 40 degrés le jour, ville fantôme le soir: Sophie raconte sa quarantaine à Ouagadougou, au Burkina Faso

Depuis plusieurs semaines, de nombreux pays ont décrété le confinement de leurs populations, avec plus ou moins de restrictions dans les sorties et les activités. Alors que la Chine se relève tout doucement, c’est désormais l’Europe, les États-Unis ou encore l’Iran qui sont frappés de plein fouet par l’épidémie. Le Burkina Faso est le pays le plus touché d’Afrique de l’Ouest par le Covid-19, avec plus de 200 cas. Sophie, journaliste française de 27 ans, expatriée à Ouagadougou depuis plus de deux ans, appréhende l’arrivée de l’épidémie en pleine saison chaude.
Cerise Daily, capture d'écran  - Cheek Magazine
Cerise Daily, capture d'écran

2. Le confinement va-t-il changer notre façon de consommer?

Fini, les restos, les cinés, les verres en terrasse, les voyages… Depuis le début du confinement, les occasions de sortir sa carte bleue se font plus rares. Une période de “déconsommation” forcée qui incite, au sein d’une génération préoccupée par l’état de la planète, à prendre du recul sur nos besoins matériels.

3. Caissière dans une épicerie, Kate raconte son non-confinement dans le New Hampshire, aux États-Unis

Depuis plusieurs semaines, de nombreux pays ont décrété le confinement de leurs populations, avec plus ou moins de restrictions dans les sorties et les activités. Alors que la Chine se relève tout doucement, c’est désormais l’Europe, les États-Unis ou encore l’Iran qui sont frappés de plein fouet par l’épidémie. Aux États-Unis, le dernier bilan affiche plus de 140 000 cas. Le Covid-19 y a fait plus de 2 500 victimes. Kate, 25 ans, caissière dans une épicerie, continue à travailler, malgré le risque pour elle et ses deux petites filles.
Cerise Daily, capture d'écran  - Cheek Magazine
Cerise Daily, capture d'écran

4. Pourquoi le confinement laisse libre cours à la grossophobie 

Conseils pour maigrir, montages avant-après, régimes spéciaux… En pleine épidémie mondiale, certaines personnes ont autant peur de grossir pendant le confinement que d’attraper le virus. Pour les activistes anti-grossophobie, il est surtout temps de peser le poids des mots. 
Cerise Daily, capture d'écran  - Cheek Magazine
Cerise Daily, capture d'écran

6. Entre solitude et difficultés financières, Cyrine raconte son confinement à Tunis

Depuis plusieurs semaines, de nombreux pays ont décrété le confinement de leurs populations, avec plus ou moins de restrictions dans les sorties et les activités. Alors que la Chine se relève tout doucement, c’est désormais l’Europe, les Etats-Unis ou encore l’Iran qui sont frappés de plein fouet par l’épidémie. Depuis quelques jours, la Tunisie est à l’arrêt. Un coup dur pour Cyrine, entrepreneure hyperactive, qui a dû planifier de quoi s’occuper pendant le confinement.  
Cerise Daily, capture d'écran  - Cheek Magazine
Cerise Daily, capture d'écran