société

La vidéo du jour

Au Zimbabwe, une brigade de femmes armées lutte contre le braconnage

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait le reportage publié sur Konbini News à propos des Wildlife Warriors, une brigade de femmes qui lutte contre le braconnage au Zimbabwe.  
DR
DR

DR


Dans le reportage Zimbabwe: chasseuses de braconniers, publié sur Konbini News le 9 juillet, les journalistes Hugo Clément et Clément Brelet suivent durant plusieurs jours les Wildlife Warriors. Âgées de 18 à 35 ans, cette brigade composée exclusivement de femmes lutte contre le braconnage dans un parc protégé du Zimbabwe. Crânes rasés et tenues kaki, les rangers suivent un entrainement militaire ardu mais nécessaire pour affronter des braconniers armés qui n’hésitent pas à tirer.

Le choix d’une brigade uniquement féminine est avant tout d’ordre pratique: elles seraient “moins corruptibles” que les hommes selon Damien Mander, le fondateur de la Fondation internationale contre le braconnage. Ce travail participe pleinement à leur émancipation et leur garantit le respect des hommes de leur communauté. “Je veux prouver qu’aucun travail n’est réservé aux hommes, affirme Nyaradzo Hoto, 25 ans. Aujourd’hui, [les hommes] ont peur de nous parce qu’ils voient que nous sommes courageuses, nous sommes des dures.” Un bel exemple de femmes engagées, qui prouve que les luttes armées ne sont pas l’apanage des hommes.

 

Alexandra Vépierre


1. Marie Laguerre, symbole malgré elle de la lutte contre les violences faites aux femmes

En portant plainte pour cyberharcèlement et menaces, Marie Laguerre montre une nouvelle fois qu’elle ne compte pas se laisser faire. Encore affectée par le déferlement de haine qu’elle a subi après avoir dénoncé le harcèlement de rue dont elle a été victime fin juillet, la jeune femme de 22 ans est pourtant bien décidée à continuer d’œuvrer pour les droits des femmes.
DR - Cheek Magazine
DR