#wtf

“Une gifle, c'est machiste? Oui, j'ai dû être machiste”, Alain Delon en roue libre dans “Thé ou Café”

Capture d'écran de l'émission “Thé ou Café”
Capture d'écran de l'émission “Thé ou Café”

Capture d'écran de l'émission “Thé ou Café”


Quand Catherine Ceylac lui demande s’il lui est arrivé de mal se comporter avec les femmes, sur le plateau de Thé ou Café samedi 24 novembre, Alain Delon répond le plus simplement du monde: “Ah beh, ça m’est arrivé souvent, sûrement quelques fois.” Sourire aux lèvres, il poursuit: “Je ne sais pas ce que vous appelez machiste. Une gifle, c’est machiste? Oui, j’ai dû être machiste. Mais j’en ai pris aussi des gifles, même des femmes. Mais je ne suis pas du genre à casser quelqu’un, surtout une femme qu’on aime.” Des propos inquiétants, qui minimisent les violences faites aux femmes, et qui ne semblent pourtant pas choquer l’interlocutrice de l’acteur, qui poursuit l’interview comme si de rien n’était.

De quoi agacer le réseau social Twitter, sur lequel une internaute est notamment revenue sur un article de la version italienne du magazine Vanity Fair, dans lequel le fils de comédien français, Alain-Fabien, témoigne de la violence de son père sur sa mère, Rosalie van Breemen: “Ma mère a connu la violence de la part de mon père, ses huit côtes cassées et le nez fracturé deux fois.” 

 

 

 

 

Wendy Le Neillon