cheek_wtf_habillage_desktop

#wtf

Pour les Saoudiennes, conduire reste un poisson d'avril

Pour les Saoudiennes, conduire reste un poisson d'avril

Parmi les poissons d’avril qui peuplent nos timelines depuis ce matin, cette photo a retenu notre attention. Postée par la journaliste Clarence Rodriguez sur Twitter, correspondante historique de plusieurs médias français en Arabie Saoudite, elle était assortie de la légende suivante: “Depuis aujourd’hui, les Saoudiennes peuvent conduire sous deux conditions: rester couvertes et éviter les heures de pointe.”

Une ironie plutôt amère, qui nous rappelle que l’Arabie Saoudite demeure le seul pays au monde où les femmes n’ont toujours pas obtenu le droit de conduire, et doivent effectuer le moindre déplacement sous la tutelle d’un homme de leur famille, ou de leur chauffeur.

Myriam Levain