#wtf

8 mars: Merci de vous arrêter

DR
DR

DR


Il suffit de regarder cette carte pour savoir qu’un éclair de génie a transpercé le crâne de l’équipe marketing en charge de “l’opération spéciale Journée de la Femme” pour la Caisse d’Epargne. On imagine la scène: ils sont en réunion et là, quelqu’un, dans un franglais décomplexé, lâche:

Bon les gars, là faut qu’on brainstorme rapport à la Journée de la Femme et à notre partenariat avec l’assoc’ Le cancer du sein, Parlons-en! Ouais, parce qu’il s’agirait quand même pas de passer à côté du truc. Niveau image de marque!

Concentration maximum. Et bim, la meuf/le mec pense avoir trouvé l’idée de l’année. 

Les gars, on va personnaliser des cartes bancaires pour les femmes.

Ses collègues, après des “Oh” d’admiration, manquent de tomber de leur chaise:

Ô putain, mais c’est bon ça! C’est même très très bon!

Bon j’veux du rose. J’veux du doré. J’veux de la jambe de meuf qui mesure quinze mètres. J’veux du talon aiguille. Un style féminin quoi!

Puis, elle/il fait une pause, histoire de savourer le son de sa voix, avant d’enchaîner: 

– Et vous me trouvez une créatrice à mettre sur l’opération!

La Journée internationale des droits des femmes arrive à grands pas et avec elle, son lot de pseudo-bonnes intentions maladroites qui versent bien trop souvent dans les stéréotypes. Ainsi, la Caisse d’Épargne, avec ses visuels de cartes “au style féminin” dessinés par Chantal Thomass, renforce l’idée d’une féminité normée, dans laquelle, on le sait, toutes les femmes sont loin de se reconnaître. 

J.J.