cheek_wtf_habillage_desktop

#wtf

Au Canada, une campagne de prévention contre l'alcool entretient la culture du viol

L'affiche qui a fait polémique au Canada
L'affiche qui a fait polémique au Canada

L'affiche qui a fait polémique au Canada


N’essayez pas de faire comme les garçons.” C’est le message que les étudiantes de l’université York, au Canada, ont eu la surprise de découvrir sur des affiches collées dans les toilettes en ce début d’année universitaire. Sur ces dernières, on peut voir une jeune femme apparemment désespérée par la découverte sur son smartphone des photos qu’elle a postées sur son compte Instagram la veille. On devine alors qu’elle a passé une soirée alcoolisée avant de se réveiller en sous-vêtements dans le lit de @CollegeGuy qui en a profité pour immortaliser le moment et le publier sur les réseaux sociaux accompagné de la légende suivante: “#mykindofparty”  

Initiée par la municipalité de York, cette campagne de prévention contre l’alcool qui s’adresse exclusivement aux femmes a immédiatement fait réagir sur le Web. Les étudiantes dénoncent des affiches insultantes et culpabilisantes:

 

 

Elles accusent également ces affiches d’entretenir la culture du viol en laissant entendre que les femmes sont responsables des agressions sexuelles dont elles sont victimes. Maija Duncan, étudiante à York, a réagi sur Facebook, en se demandant si “dans les toilettes des garçons, il y avait aussi une publicité, et si elle leur conseillait de ne pas être de putain de prédateurs”.

 

Au Canada, une campagne de prévention contre l'alcool sexiste fait polémique

 

Interrogée au sujet de cette campagne de sensibilisation, Ann Ramkay, représentante York Region Public Health a expliqué à CBC News que les femmes étaient “plus sujettes aux risques liés à l’alcool [que les hommes] parce qu’elles ont souvent un poids inférieur, plus de tissus adipeux, moins d’eau dans leur corps et un niveau plus bas d’enzymes”.

 

 

Face aux nombreuses réactions outrées suscitées par cette campagne, la municipalité de York a finalement décidé de la suspendre et promis de retirer les affiches jugées sexistes dans un communiqué publié sur Twitter le 25 août dernier. Pourtant, si l’on en croit le reportage de CBC News publié hier, les affiches sont toujours présentes dans les toilettes des femmes de l’université York.

Margot Cherrid 


7. Une mannequin plus size crée un buzz en rembarrant un troll grossophobe

Lesego Legobane, une jeune mannequin sud-africaine plus size, s’est retrouvée sur un meme qui la dévalorisait face à une autre top model plus mince, jugée plus attirante par un troll sur Twitter.
L'affiche qui a fait polémique au Canada  - Cheek Magazine
L'affiche qui a fait polémique au Canada