#wtf

“C'est que de la télé”: l'improbable discours sexiste de la chroniqueuse Francesca Antoniotti

DR
DR

DR


Rendez-nous Charles Ingalls. Un homme, il faut qu’il aille couper du bois, il faut qu’il donne à manger à une famille. […] J’aime les hommes qui sont des hommes. J’ai pas envie que mon mec passe la journée à passer le balai et à changer des couches. J’ai envie que ce soit un homme. Qu’il aille couper du bois ou qu’il aille gagner sa vie. Qu’il rentre à la maison, que je lui fasse à manger et que je m’occupe de lui. Je veux être une femme soumise!” Voilà une partie de la diatribe incroyablement sexiste tenue le 30 octobre dernier par Francesca Antoniotti, chroniqueuse régulière dans l’émission C’est que de la télé présentée par Valérie Benaïm sur C8.

La présentatrice essaye ensuite de rattraper le coup en demandant à la trentenaire si elle est consciente que l’époque a changé, et Francesca Antoniotti de répliquer: “J’aimerais retourner dans l’époque de Charles Ingalls, être Caroline Ingalls […] Je trouve qu’une femme est là pour s’occuper de son homme.” On lui conseille donc fortement de lire l’essai de Manon Garcia sur la soumission consentie des femmes. Et aussi, petite mention spéciale au monsieur aux cheveux gris assis derrière la chroniqueuse, les bras croisés, qui a passé son temps à secouer la tête en guise de désaccord: c’est notre nouvelle idole à la rédaction.

 

J.T.