#wtf

L'interview sexiste du jour: Anne-Sophie Lapix par Le Parisien

L'interview du Parisien, capture d'écran
L'interview du Parisien, capture d'écran

L'interview du Parisien, capture d'écran


En matière de sexisme, Le Parisien fait très fort aujourd’hui en publiant une interview d’Anne-Sophie Lapix, désormais aux commandes du JT de 20 heures de France 2. Dès le chapeau (Ndlr: texte précédant le corps d’un article de presse), ça commence très mal puisque la journaliste est qualifiée d’“épouse et mère de famille”. On imagine mal le même traitement médiatique pour Gilles Bouleau qui officie sur TF1. 

Et les questions qui suivent ne rehaussent pas le niveau puisque les deux intervieweurs -deux hommes, donc- commencent directement l’entretien sur sa vie privée: “Vous avez du mal à vous livrer, à donner des détails sur votre vie privée. Claire Chazal se confiait davantage. Elle posait souvent en couverture de Paris Match” Si cette première question n’en est pas vraiment une, on n’a aucun doute sur le fait qu’il y avait plus pertinent pour débuter l’interview de celle qui a plus de vingt ans de journalisme derrière elle. 

Quelques lignes plus tard, les deux journalistes, apparemment toujours en manque d’inspiration, évoquent le physique d’Anne-Sophie Lapix: “Sur les réseaux sociaux, beaucoup de téléspectateurs vous trouvent jolie…” Une fois de plus, l’animatrice de télévision est renvoyée à son apparence. La palme du sexisme revient toutefois au paragraphe suivant: “Pensez-vous qu’au moment de commencer votre carrière sur LCI, en 1999, Jean-Claude Dassier vous a aussi embauchée pour votre physique?” Alors que cet article du Parisien participe à la diffusion de stéréotypes sexistes insupportables, il semble primordial de rappeler que, quelques semaines après l’affaire Weinstein et la libération de la parole des femmes, des sujets plus intéressants auraient pu être abordés dans cette conversation avec l’une des femmes les plus puissantes du PAF. 

J. T.