#wtf

Squeezie dénonce les abus sexuels des YouTubeurs sur Twitter

Capture d'écran de la vidéo “A Bientôt” publiée sur YouTube
Capture d'écran de la vidéo “A Bientôt” publiée sur YouTube

Capture d'écran de la vidéo “A Bientôt” publiée sur YouTube


Les YouTubers (y compris ceux qui crient sur tous les toits qu’ils sont féministes) qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels on vous voit. La vérité finit toujours par éclater.” Dans son tweet publié le 6 août, le Youtubeur Squeezie accuse ses pairs de profiter de leur notoriété pour abuser sexuellement leurs fans. Le jeune homme aux plus de 11 millions d’abonné·e·s a ensuite publié un second message où il explique qu’il ne portera pas “d’accusations précipitées” et incite les concernés à “vite arrêter”.

Dans une de ses vidéos publiée en juin dernier, il avait déjà évoqué ce sujet en plein milieu d’un jeu, sans donner de nom: “C’était une blague, j’adore ce que tu fais sur YouTube, je suis abonné à ta chaîne, c’est génial tout ce que tu fais, surtout la fois où tu as contacté des mineures par messages privés pour sortir avec elles.”

Suite à ses tweets, le hashtag #BalanceTonYoutuber a rapidement été mis en place, en référence au mouvement #BalanceTonPorc. Sur Twitter, les internautes s’y sont donné à cœur joie et ont publié de nombreuses plaisanteries et photomontages visant des Youtubeurs français.

 

Pourtant, certains commentaires ont fait leur apparition et ont mis en lumière un problème sous-jacent à prendre au sérieux et à creuser. 

 

Alexandra Vépierre