#wtf

Censurée par Facebook, une réalisatrice dénonce la politique du réseau social

Censurée par Facebook, une réalisatrice dénonce la politique du réseau social

C’est en voulant faire la promotion de son prochain court-métrage sur Facebook que l’actrice et réalisatrice Alexandra Naoum s’est retrouvée confrontée à la politique absurde du réseau social en matière de censure.

La jeune femme, qui voulait payer pour mettre en avant son post dans le cadre d’une campagne de crowdfunding, s’est vu censurer sa publication, qui n’avait pourtant rien d’outrageux. Sur la photo originelle, on voit une poitrine de femme, un sein flouté et l’autre pudiquement couvert par un soutien-gorge. Le cliché était censé illustrer le propos de son film, L’Amazone, l’histoire d’une femme ayant subi une mastectomie suite à un cancer du sein, et qui choisit de ne pas faire appel à la reconstruction. Mais, lorsque la mise en avant lui a été refusée, Alexandra Naoum a décidé de faire appel à l’illustratrice Caroline Drogo pour reproduire la photo en version dessinée. Avant d’essuyer un nouveau refus de Facebook. 

En tant que réalisatrice, c’est tout naturellement qu’Alexandra Naoum a décidé de dénoncer en vidéo la politique de Facebook en matière de nudité, une politique absurde qui a déjà été maintes fois pointée du doigt et qui oscille entre extrême pudibonderie et hypersexualisation des femmes. 

 


7. Une marque vend de la lingerie inspirée de “The Handmaid's Tale”

La marque américaine de lingerie Lunya a baptisé l’un de ses modèles “Offred”, en référence au personnage principal de la série The Handmaid’s Tale. Drôle d’idée quand on sait que la dite Offred est une esclave sexuelle condamnée à la servitude à perpétuité. 
Une marque vend de la lingerie inspirée de “The Handmaid's Tale” - Cheek Magazine