#wtf

Yann Moix se dit “incapable d'aimer une femme de 50 ans”, Twitter lui répond

Yann Moix dans l'émission “On n'est pas couché”
Yann Moix dans l'émission “On n'est pas couché”

Yann Moix dans l'émission “On n'est pas couché”


Les femmes de 50 ans sont “invisibles” selon l’écrivain et chroniqueur Yann Moix. Dans une interview accordée au magazine Marie-Claire, et publiée vendredi 4 janvier, le quinquagénaire dit “être incapable d’aimer” une femme de son âge. Pourquoi? “Je trouve ça trop vieux. Quand j’en aurai 60, j’en serai capable. 50 ans me paraîtra alors jeune”, explique-t-il. L’auteur déclare qu’il n’est pas “dégoûté physiquement” par le corps d’une femme de 50 ans mais que “ça ne [l]e concerne pas. Ça ne me viendrait pas à l’idée. Elles sont invisibles. Je préfère le corps des femmes jeunes, c’est tout. Point”. Avant d’ajouter: “Je ne vais pas vous mentir. Un corps de femme de 25 ans, c’est extraordinaire. Le corps d’une femme de 50 ans n’est pas extraordinaire du tout.” Ces propos particulièrement dérangeants et sexistes ont fait immédiatement réagir les internautes sur Twitter. 

 

 

 

Les confessions de Yann Moix ne se sont -malheureusement- pas arrêtées là: “Je ne sors qu’avec des Asiatiques. Essentiellement des Coréennes, des Chinoises, des Japonaises. Je ne m’en vante pas. On essaie d’être dans la vérité et dans la franchise. Beaucoup de gens seraient incapables de vous l’avouer car c’est du radicalisme. C’est peut-être triste et réducteur pour les femmes avec qui je sors, mais le genre asiatique est suffisamment riche, large et infini pour que je n’en aie pas honte”, affirme l’auteur. Cette façon de considérer la femme uniquement sous le prisme racial s’appelle l’exotisation. Parmi les réactions, on compte celles de Mona Chollet, Grace Ly ou Valérie Damidot et on apprécie beaucoup celle de la journaliste et autrice Colombe Schneck. 

 

 

Wendy Le Neillon