y comme romy

La copine toxique

Tous les vendredis, retrouvez les aventures de Romy Idol. Mecs, boulot, famille, quotidien: Romy, c’est nous en pire.
© Louison pour Cheek Magazine
© Louison pour Cheek Magazine

© Louison pour Cheek Magazine


Le mois dernier, je me suis promis de ne pas refaire de dîner de filles avant une bonne dizaine d’années. Pour éviter le repas 100% tofu et potins girly, j’ai donc donné rendez-vous à ma super pote Sonia dans notre brasserie préférée, celle de notre quartier qui n’est dans aucun guide et où l’entrecôte trône sur un kilo de frites.

La veille de notre soirée, Sonia m’annonce qu’elle viendra sûrement avec sa copine Jeanne, avec qui je m’entends bien. Cette fille est complètement dingue, mais elle est très attachante. Elle a le don de faire de sa vie un scénario de film, ce qui doit être très fatigant pour elle, mais qui permet toujours aux autres de s’évader de leurs vies monotones quand ils la voient.

Quand Sonia arrive, je vois tout de suite qu’elle a pleuré, mais j’ai la délicatesse de faire comme si je ne remarquais pas ses yeux de panda.

Le soir de notre dîner, je reçois un texto de Sonia me prévenant de son retard: “Je me suis embrouillée avec Jeanne, c’est du lourd, je te raconterai.” J’avertis le serveur que nous ne serons finalement que deux, et j’attaque seule mon premier verre de vin pour me mettre en condition “il faut sauver Sonia”. J’essaye de deviner la raison de leur dispute mais il y en a mille possibles: le fait que Sonia ait un mec depuis quelque temps, ou bien que Jeanne soit hyper déprimée dans son boulot, ou encore qu’elle ait de vrais soucis avec l’alcool et la drogue. Jeanne a un charme fou, mais est quand même particulièrement instable.

Quand Sonia arrive, je vois tout de suite qu’elle a pleuré, mais j’ai la délicatesse de faire comme si je ne remarquais pas ses yeux de panda. Je lui tends directement le verre que je lui ai préparé, en espérant retarder au maximum la deuxième irruption de larmes qui va, je le sais, fatalement arriver.

Alors qu’est ce qui s’est passé?

C’est à cause de Ma…. Ma… Manuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu…

Bingo. Manu, c’est son nouveau mec. Elle l’a rencontré il y a quatre mois, et, ô miracle, ça se passe bien. Bingo bis: la deuxième phase fontaine aura mis à peu près 23 secondes à arriver. Je dégaine à présent le paquet de Kleenex, dont j’avais anticipé l’utilité. Il ne me reste plus que le petit joint dans mon sac en cas d’extrême urgence, mais il n’est pas utilisable, là, en plein milieu du resto.

Jeanne, qui a la fâcheuse tendance de disparaître de la circulation 24 heures après avoir rencontré un mec, ne supporte pas, bizarrement, que ses copines se maquent.

Quelques reniflements plus tard, Sonia m’explique que Jeanne a pété un plomb au téléphone, quand elle lui a dit qu’elle rejoindrait sûrement Manu après notre dîner. Bienvenue à la maternelle. “Elle m’a dit que je ne pensais qu’à ma gueule depuis que j’étais avec lui, et qu’elle ne me reconnaissait plus.” Jeanne, qui a la fâcheuse tendance de disparaître de la circulation 24 heures après avoir rencontré un mec, ne supporte pas, bizarrement, que ses copines se maquent. Forcément, elle n’est plus au centre de l’attention dans ces moments-là. Or, Jeanne a besoin de sentir qu’on l’aime. Beaucoup. Tout le temps. Et ces dernières années, c’est à Sonia que revenait la tâche de lui permettre de se sentir exister.

Il faut dire que quand elles se sont rencontrées dans le hall de leur immeuble, elles ont tout de suite accroché. Une voisine qui devient une copine, c’est le truc dont on a toutes rêvé quand on était lycéennes. Sonia et Jeanne, qui venaient alors de passer le difficile cap des 25 ans -celui où l’on comprend que l’âge adulte nous réserve de bien sales surprises- ont donc fait comme si elles étaient de retour en terminale. Et sont devenues fusionnelles. Elles passaient toutes leurs fins de soirée l’une chez l’autre, s’échangeaient leurs vêtements… De vraies ados.

La fin d’une amitié toxique n’a rien à envier à une déception amoureuse et puis, elle est à l’image de la relation: intense et douloureuse.

Ça n’a pas été facile au début entre Sonia et moi, car j’ai quand même eu la désagréable impression qu’on me piquait ma place de BFF. Sauf que, très vite, Jeanne a commencé à faire des scènes de jalousie à Sonia quand elle me voyait, à draguer les mêmes mecs qu’elle ou à s’acheter les mêmes vêtements. Le syndrome JF partagerait appartement, qui perso, m’a toujours fait flipper et m’empêchera longtemps, je crois, de tomber dans ce genre de relation. Elle a pris le large plusieurs fois pour s’installer avec des types dont elle était à chaque fois folle amoureuse pendant trois mois, mais qu’elle finissait toujours par quitter sur un coup de tête. De bons signaux d’avertissement qui ont permis à Sonia de sentir le danger de la copine toxique et de ne pas couper avec ses autres potes.

Romy, je peux t’avouer un truc ? Je crois que je suis soulagée qu’on s’engueule avec Jeanne.

Ah ouais, à ce point?

Ouais, je sens que c’est le genre d’amitié qui ne marche que quand je suis au fond du trou.

Vu comme ça, il vaut mieux en finir, en effet.

Pour la première fois de la soirée, Sonia rigole. En attaquant notre montagne de frites, je lui raconte mon premier dîner catastrophique avec les potes de Jules, et je tente de lui faire oublier Jeanne le temps d’un resto. Un peu comme si elle venait de se faire larguer. De toute façon, la fin d’une amitié toxique n’a rien à envier à une déception amoureuse et puis, elle est à l’image de la relation: intense et douloureuse. Je sais bien que la phase de rupture ne fait que commencer.

Romy Idol

Y comme Romy 
Romy Idol, presque 30 ans, presque un mec, presque un boulot
Robert Laffont


1. J’ai couché en anglais

Mecs, boulot, famille, quotidien: Romy Idol, c’est nous en pire.
© Louison pour Cheek Magazine - Cheek Magazine
© Louison pour Cheek Magazine

2. L'Euro 2016 et moi

Un vendredi par mois, retrouvez les aventures de Romy Idol. Mecs, boulot, famille, quotidien: Romy, c’est nous en pire.
© Louison pour Cheek Magazine - Cheek Magazine
© Louison pour Cheek Magazine

3. J’ai couché avec mon voisin

Un vendredi par mois, retrouvez les aventures de Romy Idol. Mecs, boulot, famille, quotidien: Romy, c’est nous en pire.
© Louison pour Cheek Magazine - Cheek Magazine
© Louison pour Cheek Magazine

4. La sortie d'hibernation

Un vendredi par mois, retrouvez les aventures de Romy Idol. Mecs, boulot, famille, quotidien: Romy, c’est nous en pire.
© Louison pour Cheek Magazine - Cheek Magazine
© Louison pour Cheek Magazine

5. Le bad hair day

Un vendredi par mois, retrouvez les aventures de Romy Idol. Mecs, boulot, famille, quotidien: Romy, c’est nous en pire.
© Louison pour Cheek Magazine - Cheek Magazine
© Louison pour Cheek Magazine

6. Le mec collant

Un vendredi par mois, retrouvez les aventures de Romy Idol. Mecs, boulot, famille, quotidien: Romy, c’est nous en pire.
© Louison pour Cheek Magazine - Cheek Magazine
© Louison pour Cheek Magazine

7. Ma peur incontrôlable de l'avion

Un vendredi par mois, retrouvez les aventures de Romy Idol. Mecs, boulot, famille, quotidien: Romy, c’est nous en pire.
© Louison pour Cheek Magazine - Cheek Magazine
© Louison pour Cheek Magazine