Servilité, inégalité, maternité: comment le mythe de la mère idéale a muté pour encore plus nous accabler
Servilité, inégalité, maternité: comment le mythe de la mère idéale a muté pour encore plus nous accabler - Cheek Magazine

contributions

Par Illana Weizman

Servilité, inégalité, maternité: comment le mythe de la mère idéale a muté pour encore plus nous accabler

Je suis mère depuis un an et demi. Je n’avais pas anticipé l’anarchie et l’ébranlement identitaire qu’est la maternité. Je n’avais pas anticipé ses conséquences sur ma santé mentale. J’ai frôlé la dépression. Je suis peut-être même en plein dedans.…
Confession d'une ex-anorexique
Confession d'une ex-anorexique - Cheek Magazine

contributions

Par Laurie Darmon

Confession d'une ex-anorexique

On n’apprend pas à dire ce mal-là. On apprend le silence comme une marque de politesse envers les autres. On esquisse un sourire, on baisse un peu la tête, on parle d’autre chose. On tait ce cri désespéré que n’importe…
Il faut arrêter avec le fantasme du “vrai mec”

contributions

Par Fiona Schmidt

Il faut arrêter avec le fantasme du “vrai mec”

J’avais prévu de bricoler cet après-midi -de bricoler vraiment: j’adore monter des trucs et percer des murs, or mon plan de travail ne va pas s’installer tout seul*. Après un mois passé à bosser tous les jours, même les lendemains de gueule de bois, pour financer les projets qui me tiennent à coeur, je m’étais dit que j’avais bien mérité de faire de la ponceuse. Et bim, ce matin, tsunami de sujets qui me collent des fourmis dans le clavier parmi lesquels, au hasard et dans le désordre: le harcèlement sexuel comme méthode managériale chez Google, le moteur de recherche avec lequel je passe plus de temps qu’avec mon mec, le passage à tabac à Paris d’une jeune femme dont le seul tort a été d’embrasser sa petite amie dans la rue, le discours embarrassant de Sandra Muller…
Vos préférences sexuelles sentent-elles bon le racisme?
Vos préférences sexuelles sentent-elles bon le racisme? - Cheek Magazine

contributions

Vos préférences sexuelles sentent-elles bon le racisme?

“Je suis désolé·e mais je ne sors pas avec des noir·es”, “Moi j’adore parce que vous avez des trop belles formes (sous-entendu des grosses fesses / des gros seins)”, “J’ai jamais essayé avec une noire”, “tu es tellement exotique”, “panthère”,…
Les femmes doivent apprendre à draguer, et les hommes à se laisser draguer

contributions

Par Fiona Schmidt

Les femmes doivent apprendre à draguer, et les hommes à se laisser draguer

J’ai toujours dragué les hommes avec lesquels j’ai eu des histoires d’amour et/ou de cul, depuis l’époque où l’amour consistait à se rouler des pelles aussi métalliques qu’interminables sous le préau du lycée jusqu’à aujourd’hui. Cette particularité jugée peu féminine est moins due à un féminisme précoce qu’à une contingence pratique: j’ai débarqué au collège avec ma puberté précoce, quinze bons centimètres de plus que les garçons et des fringues achetées en Allemagne -de l’ouest, mais quand même-, où j’ai passé les dix premières années de ma vie. J’aurais eu des toiles d’araignées entre les amygdales avant qu’un garçon ait envie de les dépuceler avec sa langue. J’ai donc fait le premier pas des premiers pas, et comme ça a fonctionné (#NeilArmstrong), j’ai fait les suivants: c’est aussi simple que ça. Par ailleurs, contrairement à Brigitte Lahaie,…
-

NE MANQUEZ
JAMAIS UN ARTICLE

Restez informé(e) en temps réel de chaque nouvelle publication grâce aux réseaux sociaux ! Suivez Cheek Magazine sur Facebook :