culture

Les clips de la semaine

Les 8 clips à ne pas manquer cette semaine

Quand la musique s’écoute avec les yeux et se regarde avec les oreilles: de Lous and the Yakuza à Meryem Aboulouafa en passant par Joanna, on vous présente les huit clips qu’il ne faut pas manquer cette semaine. 
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz

Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz


Joanna, Pétasse

C’est le clip choc de cette sélection. Joanna, jeune musicienne qui monte et dévoilera son Ep Vénus début 2020, a réalisé elle-même la vidéo de Pétasse pour “montrer la violence” qui s’exerce contre les femmes. Dans son communiqué de presse, elle écrit: “Pétasse est une chanson dans laquelle je me mets dans la peau d’un homme, dominant, menaçant, qui s’adresse à une femme, lui expliquant pourquoi elle est coupable, pourquoi elle mérite ce qui lui arrive. Pétasse est autobiographique. Je l’ai écrite suite à une agression sexuelle.” Un titre fort et un clip explicite, qui, on l’espère, lui permettra de panser ses plaies. 

 

Theodora, Go

 

Si les nouvelles de Theodora sont rares, elles sont toujours réjouissantes. Après l’Ep Obsession en 2017 et sa reprise hypnotique du Jolene de Dolly Parton, la musicienne revient avec Go, mini tube aérien accompagné d’un clip aux airs de happening. Son instrument en bandoulière et son ampli portable à sa suite, Theodora déambule dans Paris et improvise quelques pas de danse et une ligne de basse devant des Parisien·ne·s intrigué·e·s. Un hymne à l’indépendance et à la liberté de mouvement. 

 

Aurore de St Baudel, La Nuit de Berlin 

Si Theodora a choisi Paris pour ses déambulations sonores, Aurore de St Baudel a préféré se perdre dans Berlin pour imaginer le morceau Dans la nuit de Berlin et le clip qui l’accompagne. C’est le tout premier contact avec cette jeune femme qui écrit, compose et produit elle-même sa musique: elle se présente ici avec une poésie nocturne et technoïde, comme si la chanson française allait s’encanailler au Berghain.  

 

Meryem Aboulouafa, Breath of Roma 

S’il faut bien avouer que le sens du clip nous échappe un peu, on est sures d’une chose: Meryem Aboulouafa va compter en 2020 et ce Breath of Roma s’annonce comme la première étape d’un parcours passionnant. Cette Marocaine qui sortira son premier album en février 2020 est entre de bonnes mains, puisqu’elle a travaillé pour ce Lp avec Keren Ann et Para One. Il est d’ores et déjà impossible d’oublier sa voix et son visage, il en ira bientôt de même de son nom. 

 

Poupie, Ne m’invite pas

Ex-finaliste de The Voice, Poupie sort son premier single Ne m’invite pas. L’occasion de laisser s’exprimer son univers loin des plateaux télé, avec un titre aux accents reggaeton qui mélange le français avec des punchlines en anglais et en espagnol. Un premier Ep est sorti mi-novembre, auquel 2020 devrait donner une suite. 

 

Liraz, Zan Bezan 

Repérée aux Trans Musicales, Liraz est une musicienne iranienne qui vit en Israel et chante dans sa langue natale, le farsi. Avec Zan Bezan (“Femmes, chantez”), une ode à la liberté des femmes du monde entier, celle qui est aussi une actrice et une personnalité du petit écran en Israel veut transmettre un message positif et militant. 

 

Hinds, Riding Solo

Nos chouchoutes de Hinds, qui continuent de propager l’esprit Riot Grrrls dans un monde qui a globalement oublié l’existence des groupes à guitares, reviennent avec ce Riding Solo. Nulle annonce de split du côté des Espagnoles, mais plutôt de bonnes nouvelles puisqu’elles prévoient un nouvel album en avril accompagné d’une date parisienne au Badaboum. 

 

Lous and the Yakuza, Tout est gore 

La révélation de ces dernières Trans Musicales vient de publier Tout est gore, un nouveau clip qui confirme tout le bien qu’on pensait déjà d’elle. Réalisé par Wendy Morgan tout comme la précédente vidéo de Dilemme, ce clip puissant et visuellement ambitieux montre que Lous and the Yakuza maîtrise déjà totalement son propos. Vivement l’album en 2020. 

Faustine Kopiejwski 


1. Dans sa nouvelle BD, Mirion Malle parle avec justesse et émotion de la dépression

Après le succès de Commando Culotte et de La Ligue des super féministes, Mirion Malle passe à la fiction avec C’est comme ça que je disparais, un superbe récit sur les affres de la dépression. Rencontre.
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz - Cheek Magazine
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz

2. Les romans Cheek de la rentrée littéraire 2020

Notre sélection de romans écrits par des femmes en cette rentrée littéraire de janvier 2020. 
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz - Cheek Magazine
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz

4. Avec “La Deuxième femme”, Louise Mey réconcilie polar et féminisme

L’autrice de 37 ans Louise Mey sort le 15 janvier aux Éditions du Masque La Deuxième femme, un thriller glaçant qui déconstruit méticuleusement les mécanismes de domination patriarcale. Rencontre.
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz - Cheek Magazine
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz

5. Les 10 musiciennes qui ont vendu le plus de disques en France en 2019

Le classement des 200 plus grosses ventes de disques en France pour l’année 2019 vient d’être révélé. On vous présente les 10 femmes qui se placent le plus haut. 
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz - Cheek Magazine
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz

6. “Nina Wu”: plongée cauchemardesque dans les coulisses du cinéma à l’ère post #MeToo

Nina Wu raconte l’ascension à double tranchant d’une jeune actrice confrontée aux traitements sexistes dans l’industrie du cinéma. Rencontre avec la Taïwanaise Wu Ke-xi, scénariste et actrice principale de ce long-métrage résolument féministe.
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz - Cheek Magazine
Capture d'écran du clip “Zan Bezan” de Liraz