culture

Musique

Alma, Meryem Aboulouafa, Charli XCX: 3 musiciennes Cheek à écouter en ce moment

Ces trois musiciennes viennent de sortir un album: on les a écoutés et approuvés pour vous. 
Alma © Lusha Alic
Alma © Lusha Alic

Alma © Lusha Alic


Certaines sont amies, comme Alma et Charli XCX. D’autres sont totalement à part, comme Meryem Aboulouafa. Ces trois artistes féminines ont en commun un paquet de choses à dire et viennent de sortir chacune un album où s’exprime leur personnalité sans concession. On vous les présente.  

Alma

C’est qui? Comme pour afficher sa singularité, cette Finlandaise de 24 ans a fait de ses cheveux verts fluo son signe particulier. Passée par Pop Idol dans son pays, elle fait partie du paysage pop depuis trois ans et a déjà marqué beaucoup de points avec ses propres morceaux (Karma, Dye My Hair, Chasing Highs ou Phases) ou en écrivant pour les autres. Amie de Charli XCX, elle a mis sa science des tubes au service de Miley Cyrus, Lana Del Rey ou Ariana Grande. 

Pourquoi on l’écoute? Digne héritière de Sia, Alma a attendu plusieurs années avant de sortir son premier album et c’est désormais chose faite avec Have U Seen Her? Un disque puissant et féministe, rempli d’hymnes à la liberté d’être soi et d’embrasser ses différences -Alma porte haut et fort les couleurs queer. 

Les morceaux qu’on écoute en boucle: LA Money, Nightmare et Mama 

 

Meryem Aboulouafa 

C’est qui? Autrice et compositrice originaire de Casablanca, où elle réside toujours, Meryem Aboulouafa a été nourrie au rock de papa (Beatles, Pink Floyd…) et à la chanson française. Après des études d’architecture d’intérieur aux Beaux-Arts de sa ville, elle compose ses premiers morceaux seule en s’accompagnant à la guitare. C’est avec une reprise de Ya Qalbi, un titre traditionnel en arabe, qu’elle tape dans l’oreille de Manu Barron, le boss du label parisien Animal63. 

Pourquoi on l’écoute? Enregistré à Paris, son premier album a bénéficié des collaborations de Keren Ann pour peaufiner son écriture, et de Para One et Ojard pour la production. Résultat, si l’ensemble est d’une grande personnalité et cohérence grâce à la voix céleste de Meryem Aboulouafa, c’est aussi un mélange des genres réussi, un album en faveur du décloisonnement musical. 

Les morceaux qu’on écoute en boucle: Breath of Roma, Say the Truth and Run et Ya Qalbi 

 

Charli XCX 

C’est qui? On ne présente plus cette Anglaise surdouée qui, à même pas 30 ans, compte déjà plus de dix ans de carrière derrière elle. Naviguant entre pop de stades et électro geek, cette autrice et compositrice écrit, quand ce n’est pas pour elle, pour les plus grandes pop stars de l’époque, de Rihanna à Gwen Stefani. Et cela tout en gardant une crédibilité durable auprès d’artistes moins mainstream, comme Sky Ferreira ou Mr Oizo.  

Pourquoi on l’écoute? Réalisé en six semaines pendant le confinement dans son studio de Los Angeles, How I’m Feeling Now est une photographie de cette période si particulière vue par une artiste millennial et ses fans, qui ont été mis·e·s à contribution pour participer aux vidéos, au songwriting ou au choix des singles. Une vraie expérience créative et collective, et un puissant témoignage de l’époque. 

Les morceaux qu’on écoute en boucle: Forever, Detonate, Enemy 

Faustine Kopiejwski 


1. Avec “Le Dérangeur”, ce collectif veut décoloniser la langue française

Le collectif Piment lâche le micro de son émission sur Radio Nova le temps d’écrire son premier livre Le Dérangeur, petit lexique en voie de décolonisation. Passionné de cultures noires, le quatuor signe un lexique d’un nouveau genre à la fois drôle et impertinent.
Alma © Lusha Alic - Cheek Magazine
Alma © Lusha Alic

7. Les femmes noires vont-elles enfin trouver leur place dans l'industrie musicale en France?

Alors que le racisme est redevenu une discussion mondiale, l’industrie musicale, à l’initiative de deux de ses cadres, Brianna Agyemang and Jamila Thomas, a décidé de faire son introspection, notamment sur la place des artistes noir·e·s. Les femmes noires y sont les moins visibles et les plus fragilisées, malgré leurs succès. 
Alma © Lusha Alic - Cheek Magazine
Alma © Lusha Alic