culture

BD

Les BD Cheek à offrir à Noël

Nous avons sélectionné pour vous sept BD écrites ou dessinées par des femmes à glisser au pied du sapin fin décembre.
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout

Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout


Au terme d’une année qui a plus que jamais été marquée par des prises de conscience politiques, écologiques et sociétales, nous vous avons concocté une sélection de bande dessinées poétiques et engagées qui aident à penser le monde dans lequel nous vivons. Du scandale du chlordécone qui a secoué les Antilles aux luttes syndicales des ouvrières de l’United States Radium Company en passant par le combat des journalistes et militantes qui se sont battues pour la dépénalisation et la légalisation de l’IVG… Autant de sujets abordés avec subtilité dans des bande-dessinées à mettre entre toutes les mains! À vos listes de Noël!

 

Radium Girls, de Cy

Radium Girls BD Noel 2020

Le pitch: La dessinatrice raconte l’histoire d’une bande de jeunes femmes qui sont embauchées, en 1918, dans une usine de montres. À la United States Radium Company, elles peignent de minuscules cadrans au radium. On leur explique que pour que le travail soit précis, il faut qu’elles portent le pinceau à la bouche afin de rendre le trait le plus fin possible. Sans le savoir, ce geste quotidien va les tuer à petit feu. L’une après l’autre, elles vont tomber malades. Se sachant condamnées, elles décident tout de même de se battre pour faire valoir leurs droits.

Pourquoi on l’offre: Même si Radium Girls se déroule en 1918, la bande-dessinée raconte le combat quotidien et toujours très actuel des travailleurs et travailleuses pour faire reconnaître leurs droits face à des corporations obsédées par le rendement et le profit. Cy raconte leurs désaccords, leurs souffrances, mais surtout la formidable solidarité qui s’instaure entre cette bande de copines qui veulent éviter à celles qui leur succèderont de souffrir. Elles refusent de mourir sans avoir pu faire entendre leurs voix. Cy donne toute la place aux ouvrières, si souvent invisibilisées, en leur offrant des visages, des personnalités, des joies et des peines. Avec une maîtrise absolue de la couleur, des jeux d’ombres et des formes, Cy explore le danger du radium, dont la fluorescence est d’abord ludique avant de devenir terrifiante et mortifère. Une BD passionnante sur le plan historique, écologique et féministe.

Paru aux éditions Glénat

 

Tropiques toxiques, de Jessica Oublié, Nicola Gobbi, Kathrine Avraam, Vinciane Lebrun

Tropiques toxiques BD noel 2020

Le pitch: Après Peyi an nou, qui parlait du Bumidon, Jessica Oublié revient avec une bande-dessinée extrêmement bien documentée sur le scandale du chlordécone, un pesticide toxique utilisé très largement en Guadeloupe et en Martinique entre 1972 et 1993 pour éradiquer le charançon, un coléoptère qui rongeait les bananes, et qui s’est répandu dans les sols et les eaux.

Pourquoi on l’offre: Parce que Tropiques Toxiques retrace avec une précision limpide tous les éléments qui ont mené au scandale que l’on connaît. Tout comme le film de Todd Haynes Dark Waters, qui se penchait sur le téflon, Jessica Oublié analyse la manière dont le capitalisme et la surconsommation ont pu mener à une catastrophe écologique majeure. Elle s’intéresse aussi à d’autres facteurs: l’histoire de la culture de la banane aux antilles, le rapport de la métropole aux territoires d’outre-mer, la puissance des békés en Guadeloupe et le passé esclavagiste encore trop souvent passé sous silence. L’autrice part à la rencontre de personnes malades à cause du chlordécone, de spécialistes de l’environnement, d’agriculteurs et d’agricultrices, d’historien·ne·s, de sociologues… Une réflexion absolument nécessaire sur un sujet qui fait écho à de nombreux enjeux contemporains.

Paru aux éditions Steinkis

 

À mains nues, de Leila Slimani et Clément Oubrerie

A mains nues BD noel 2020

Le pitch: La bande dessinée retrace le destin de Suzanne Noël, une jeune femme qui décide de reprendre ses études en 1905 pour devenir médecin. Elle se spécialise dans la chirurgie réparatrice et correctrice et devient l’une des pionnières de cette discipline, en soignant notamment la comédienne Sarah Bernhardt.

Pourquoi on l’offre: Parce que la bande dessinée retrace la vie d’une femme qui a su suivre ses ambitions sans se laisser limiter par la place qui lui était assignée. Leila Slimani, qui signe le scénario, montre les difficultés d’être une femme dans un monde d’hommes et d’essayer de s’affranchir de son mari. Mais elle explore aussi les zones d’ombre de son personnage et en dresse un portrait complexe et attachant. Une occasion, aussi, de réfléchir à la chirurgie esthétique, à sa perception dans la société et à ses enjeux féministes.

Paru aux éditions Les Arènes

 

Une année avec l’orchestre Beethov sur Seine, de Chloé Wary

orchestre Beethov sur Seine BD noël 2020

Le pitch: Après Saison des roses, sa première BD très réussie sur la section féminine d’un club de foot, Chloé Wary s’intéresse à l’œuvre de Beethoven. Elle raconte à la première personne les coulisses d’une création de l’orchestre Insula orchestra, mené par la cheffe d’orchestre Laurence Equilbey.

Pourquoi on l’offre: Parce que Chloé Wary raconte le montage d’un spectacle de l’intérieur mais surtout parce qu’elle décrit sa rencontre émouvante et forte avec la Symphonie Pastorale de Beethoven. Les planches où elle explore les échos foisonnants que cette musique (qui est très loin de ses affinités culturelles habituelles) fait résonner en elle sont d’une poésie et d’une beauté à couper le souffle. Son trait expressionniste se marie particulièrement bien aux descriptions abstraites des émotions que la musique peut faire monter en nous. Et, en creux, elle explique comment elle a été accueillie dans l’un des rares orchestres menés par une femme. A-t-on raison de ne pas aller en sneakers à la Philharmonie? Absolument pas, nous explique Chloé Wary. L’émotion de Beethoven, qui écrivait lui-même pour le peuple, devrait pouvoir être partagée par le plus grand nombre. Chloé Wary fait tomber ces barrières avec beaucoup de talent.

Paru aux éditions Steinkis

 

Le manifeste des 343, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot

Le Manifeste des 343 BD Noel

Le pitch: La bande dessinée raconte les coulisses de la publication du célèbre manifeste des 343, paru en 1971 dans le Nouvel Observateur. Dans ce manifeste, rédigé par Simone de Beauvoir, des femmes connues ou inconnues déclaraient avoir avorté. À l’époque, l’avortement était interdit et les signataires s’exposaient à des peines de prison.

Pourquoi on l’offre: Le Manifeste des 343 retrace un moment important de l’histoire du féminisme français. Les autrices reviennent notamment sur le climat politique de l’époque, sur les différends au sein du mouvement féministe et, comble de l’ironie, sur l’invisibilisation dont ont souffert certaines des femmes à l’origine du Manifeste. La bande dessinée permet de raconter leur histoire, de faire entendre leurs voix, et de mettre des visages sur le combat pour la dépénalisation de l’avortement. Au lieu de s’intéresser aux figures les plus médiatisées du mouvement (les actrices signataires comme Catherine Deneuve et l’autrice Simone de Beauvoir), la bande dessinée se penche sur toutes celles qui se sont battues dans l’ombre.

Paru aux éditions Marabout

 

Rien à perdre, de Chadia Loueslati

rien a perdre BD Noel 2020

Le pitch: Depuis l’adolescence, Chadia a un problème: la taille de ses seins. En grandissant, ils ne cessent de pousser. Très rapidement, cela influe sur sa santé et sur sa confiance en elle, à mesure que le regard des hommes et de la société se fait de plus en plus insistant et de plus en plus pesant. 

Pourquoi on l’offre: Parce que cette bande dessinée introspective, qui n’oublie jamais d’être drôle, est une réflexion sur la manière dont le corps des femmes est soumis aux regards insistants des hommes dans l’espace public et sur les jugements grossophobes que beaucoup de personnes subissent au quotidien. Rien à perdre est un récit d’émancipation, sur toutes les formes que peuvent prendre l’acceptation de son corps et de son identité. Pour Chadia Loueslati, cette acceptation est passée par une réduction mammaire, mais elle ne fait jamais de son parcours un modèle. Elle appelle plutôt à la tolérance, à la sororité et à la remise en question de la sexualisation constante des adolescentes.

Paru aux éditions First

 

Géante, de Jean-Christophe Deveney et Núria Tamarit

Géante BD Noel 2020

Le pitch: Ce conte initiatique raconte l’histoire de Céleste, une femme géante recueillie par un couple vivant dans la montagne avec ses six garçons. Elle arpente le monde à la recherche de son identité et sa quête la mène d’une troupe de théâtre à un groupe de femmes guérisseuses en passant par un couvent. 

Pourquoi on l’offre: Parce que Géante est un conte féministe et très attachant sur toutes les difficultés que l’on peut traverser pour trouver qui l’on est. Basé sur une structure assez classique, où chaque chapitre raconte une péripétie, Géante raconte l’histoire des sorcières et de leur persécution, la religion, le rapport au corps, l’importance du savoir et de sa transmission, les injonctions que subissent les femmes pour devenir mères, la rivalité… Le tout illustré avec beaucoup de talent par le trait inventif et poétique de Núria Tamarit, qui donne corps à cette héroïne aussi inspirante qu’attachante.

Paru aux éditions Delcourt

Pauline Le Gall 


1. Les dix romans Cheek pour bien commencer l’année

De quoi se retrouver dans la rentrée littéraire de janvier!
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout  - Cheek Magazine
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout

2. Manal, La Chica, Karimouche… Quand la pop revisite les féminismes ancestraux

Des artistes au carrefour de plusieurs cultures défendent leurs pionnières du féminisme. Entre mythe et réalité, elles sont des exemples de résistantes et leur combat est commun à toutes les femmes.
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout  - Cheek Magazine
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout

3. Pourquoi les bad bitches françaises sont-elles méprisées

La route reste longue pour imposer la figure de la bad bitch en France, réponse sexy et politique au patriarcat dans le rap, malgré les percées récentes de rappeuses marquantes. 
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout  - Cheek Magazine
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout

4. “Lusted Men”, l'exposition qui érotise les corps masculins

L’exposition Lusted Men présente une collection de photos érotiques masculines, anonymes et contemporaines. Preuve que la nudité émoustillante n’est pas réservée aux modèles féminins.
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout  - Cheek Magazine
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout

5. Du jeu et du caractère: ces actrices qui renouvellent petits et grands écrans

Elles possèdent la fougue des débutantes mais la sagesse de vieilles âmes: par leur jeu comme par leur volonté d’indépendance, ces cinq actrices vont faire parler d’elle en 2021.
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout  - Cheek Magazine
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout

6. Cœur, Leys, Lala &ce: Trois rappeuses françaises qui font bouger les lignes

2021 se jouera avec ces trois rappeuses françaises qui dynamitent les clichés: on vous les présente.  
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout  - Cheek Magazine
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout

7. Dix films féministes qu'il fallait voir en 2020

En 2020, l’année ciné aura été bouleversée jusqu’au bout. Heureusement, cela ne nous a pas empêchées de découvrir, au cinéma ou à la maison, de superbes récits féminins et féministes. 
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout  - Cheek Magazine
Image issue de la bande dessinée “Le Manifeste des 343”, d’Adeline Laffitte, Hélène Strag et Hervé Duphot © Marabout