culture

Féministe, Beyoncé? La preuve par trois avec son nouvel album

Féministe Beyoncé, ou pas? Même si la chanteuse le revendique, la question continue d’être soulevée. Ces trois moments issus de son dernier album devraient mettre un terme au débat. 
DR
DR

DR


1- Le sample de Chimamanda Ngozi Adichie

Dans le morceau Flawless, Beyoncé sample un extrait de l’intervention de l’auteure nigériane Chimamanda Ngozi Adichie lors d’une conférence TED. Baptisé We Should All Be Feminist (“Nous devrions tous être féministes”), le discours dénonce entre autres les clichés qui collent à la peau des femmes. Dans les extraits choisis par Beyoncé, on entend notamment: “We teach girls to shrink themselves” (“On apprend aux filles à se rapetisser”), “You can have ambition, but not too much” (“Vous pouvez avoir de l’ambition, mais pas trop”) ou “Because I am a female, I’m expected to aspire to mariage” (“Parce que je suis une femme, on attend de moi que j’aspire au mariage”). Bref, on est loin de l’injonction à se faire passer la bague au doigt jadis chantée dans Single Ladies (Put A Ring On It)

 

2- La réplique sur le sexe piquée à “The Big Lebowski”

Est-ce que tu aimes le sexe? […] Les hommes pensent que les féministes détestent le sexe. Mais c’est une activité très stimulante et naturelle, que les femmes adorent.” Cette phrase, prononcée en français par une voix féminine -qui n’appartient de toute évidence pas à Beyoncé-, est une version réenregistrée d’une réplique de The Big Lebowski en VF, comme le révèle Slate dans un récent article. On vous laisse comparer les deux vidéos ci-dessous, et apprendre par cœur ces quelques phrases, histoire de clouer le bec à ceux qui penseraient encore que hotness et féminisme sont antinomiques.

 

3- Les paroles de “Pretty Hurts”

Dans Pretty Hurts, le morceau qui ouvre ce nouvel album, et dans le clip qui l’accompagne, Beyoncé se met dans la peau d’une candidate de concours de beauté. Dans la vidéo, on la voit entre autres s’épiler la moustache (ouille), se blanchir les dents ou se mesurer le tour de taille (pas bien grand, le tour de taille). Manière de dénoncer le fameux dicton “Il faut souffrir pour être belle”, et plus largement la transmission du culte de l’apparence à travers les générations: “Maman disait ‘tu es une jolie fille, ce que tu as dans la tête ne compte pas, brosse tes cheveux, arrange tes dents, ce que tu portes est tout ce qui compte’.” Dans son envie de refaire son portrait à la normalisation de la beauté, elle ajoute que “Perfection is a disease of a nation” (“La perfection est la maladie d’une nation”) et qu’“It’s the soul that needs surgery” (“C’est l’âme qui a besoin de chirurgie”). On allait le dire. 

 

Faustine Kopiejwski


1. Marina Kaye revient avec “Twisted” et parle de santé mentale

Son indéboulonnable tube Homeless pourrait bientôt trouver un, voire plusieurs challengers. De retour avec Twisted (“tordue” en français), la française Marina Kaye montre qu'elle a de la ressource en matière de tubes pop, et surtout, chose rare, qu'elle rivalise sans problème avec les pop stars anglaises…
DR  - Cheek Magazine
DR

2. Hélène Delmaire, la peintre derrière le “Portrait de la jeune fille en feu”

Présenté lors du dernier festival de Cannes, le film Portrait de la jeune fille en feu de la réalisatrice Céline Sciamma sort en salles ce 18 septembre. À l’écran, les spectateur·rice·s suivent la lente et passionnante naissance de l’histoire d’amour entre une jeune peintre et une…
DR  - Cheek Magazine
DR

3. Avec “Sexe d'un garçon”, Cléa Vincent signe un tube pop et féministe

“Je n'ai pas vraiment le sexe d'un garçon, mais ce qu'il faut pour me faire entendre / Dans ce monde sans façons / où les femmes sont mises de côté, pas toujours écoutées”, chante Cléa Vincent dans Sexe d'un garçon, le nouvel extrait de son album…
DR  - Cheek Magazine
DR

4. Elle a lancé Missives, un site de littérature féministe et collaboratif

Des études de lettre, un mémoire sur Simone de Beauvoir: pour Camille Abbey, lancer un site consacré à la littérature féministe relevait de l'évidence. La trentenaire, basée à Paris et éditrice pour Konbini, a lancé Missives, une plateforme collaborative qui a vu le jour au début…
DR  - Cheek Magazine
DR

5. “Filles de Blédards”, le collectif qui met l'immigration au centre de l'art

À Marseille, non loin des grands escaliers de la gare Saint-Charles, la galerie indépendante Voiture 14 abrite la toute dernière exposition du collectif Filles de Blédards, en partenariat avec l'association bruxelloise Living Leaving Dakota. Dans cet espace, à la lisière entre le white cube et…
DR  - Cheek Magazine
DR

6. Qu’attendre du retour de Taylor Swift en France?

C’est un retour prudent. Taylor Swift a beau être une star mondiale qui multiplie les records, remplit des stades et a un impact politique conséquent -elle a encouragé des milliers de jeunes à s’inscrire pour voter aux élections de novembre dernier aux États-Unis-, l’autrice-compositrice de…
DR  - Cheek Magazine
DR

7. Angèle dévoile ses vidéos d'enfance dans le clip de “Flou”

On adorait déjà la pochette de son premier album, Brol, qui la montrait gamine, édentée en plan serré. Mais dans le clip de Flou, Angèle va encore plus loin, en dévoilant ses vidéos d'enfance dans un montage drôle et émouvant, où l'on voit la petite…
DR  - Cheek Magazine
DR