culture

BD

“Madaya Mom”: Quand Marvel dessine le quotidien d'une jeune mère syrienne

Le studio Marvel et ABC News s’associent pour raconter le quotidien terrifiant de Madaya Mom, une jeune mère dans la ville assiégée de Madaya, en Syrie. 
© ABC News / Marvel
© ABC News / Marvel

© ABC News / Marvel


“On ne peut pas sortir de Madaya. Des familles entières sont piégées là depuis presque un an. Et elles meurent de faim. Une infime partie de l’aide humanitaire a réussi à franchir les barricades de barbelés, les mines et les points de contrôle. Les résidents sont forcés de faire bouillir des feuilles et de l’herbe pour faire de la soupe.”

Ce qui pourrait sonner comme le pitch d’un film apocalyptique n’est que la sombre réalité des habitants de Madaya, petite ville de Syrie à la frontière libanaise, assiégée par le régime de Bachar El-Assad depuis deux ans. Et c’est par cette introduction que le célèbre studio de bande dessinée Marvel présente son dernier album en date, Madaya Mom, réalisé en collaboration avec ABC News. Madaya Mom raconte le quotidien d’une mère et de ses cinq enfants dans la ville assiégée. “Nous sommes en contact avec une maman -dont nous tairons l’identité pour sa protection. Madaya Mom, comme nous l’appelons, est piégée dans la ville avec son mari et ses cinq enfants, et se bat pour survivre dans ces conditions impensables. A travers des textos et des conversations téléphoniques, elle nous dresse un tableau inimaginable de l’agonie humaine”, expliquent les auteurs de la bande dessinée. 

Disponible en ligne, Madaya Mom est à lire gratuitement sur le site de la chaîne ABC.


1. Quand “Downton Abbey” racontait l'émancipation des femmes

Si l’adaptation cinéma de Downton Abbey, qui sort au cinéma ce 25 septembre, est plutôt décevante et passe à côté de tout commentaire sur l’époque, elle donne envie de se replonger dans la série. Laquelle n’est pas un gentil soap sur l’aristocratie anglaise en costumes d’époque, mais le récit de l’émancipation des femmes au début du XXème siècle. Paroles d’historiennes.
© ABC News / Marvel - Cheek Magazine
© ABC News / Marvel

7. “Filles de Blédards”, le collectif qui met l'immigration au centre de l'art

À l’occasion de sa première exposition à Marseille, Nouveaux Sacrés, le collectif Filles de Blédards est revenu sur la genèse de son projet, tout en réaffirmant sa volonté de questionner “les identités de l’immigration”. Portrait d’un collectif féminin qui se réapproprie le discours colonial.  
© ABC News / Marvel - Cheek Magazine
© ABC News / Marvel