culture

La vidéo du jour

Oscars: Patricia Arquette marque la cérémonie avec un discours féministe

Si vous ne deviez voir qu’une vidéo aujourd’hui, ce serait celle-ci. 


C’est sans aucun doute le meilleur moment de cette 87ème cérémonie des Oscars. Cette nuit, Patricia Arquette ne s’est pas contenté de recevoir l’Oscar du meilleur second rôle féminin pour son rôle dans le film Boyhood, elle a également surpris -et séduit- son auditoire en tenant un discours féministe.

Après avoir remercié le réalisateur Richard Linklater, l’actrice a lancé, émue: “Merci (…) à toutes les femmes qui donnent le jour et à tous les contribuables et citoyens de ce pays, nous nous battons pour que chacun jouisse des mêmes droits et c’est maintenant le moment de réclamer le même niveau de rémunération pour les femmes aux États-Unis, les mêmes droits pour les femmes.” Patricia Arquette a été ensuite applaudie par l’assemblée, et Meryl Streep semble avoir été particulièrement sensible à son discours. Quant à Lena Dunham, elle a carrément tweeté: “Patricia Présidente”. Nous, on dit simplement “Bravo”.

J.T.


1. Quand “Downton Abbey” racontait l'émancipation des femmes

Si l’adaptation cinéma de Downton Abbey, qui sort au cinéma ce 25 septembre, est plutôt décevante et passe à côté de tout commentaire sur l’époque, elle donne envie de se replonger dans la série. Laquelle n’est pas un gentil soap sur l’aristocratie anglaise en costumes d’époque, mais le récit de l’émancipation des femmes au début du XXème siècle. Paroles d’historiennes.
Quand “Downton Abbey” racontait l'émancipation des femmes - Cheek Magazine

7. “Filles de Blédards”, le collectif qui met l'immigration au centre de l'art

À l’occasion de sa première exposition à Marseille, Nouveaux Sacrés, le collectif Filles de Blédards est revenu sur la genèse de son projet, tout en réaffirmant sa volonté de questionner “les identités de l’immigration”. Portrait d’un collectif féminin qui se réapproprie le discours colonial.  
“Filles de Blédards”, le collectif qui met l'immigration au centre de l'art - Cheek Magazine