culture

4 podcasts afroféministes à écouter sans modération

Créés par et pour des femmes noires, ces podcasts afroféministes offrent un espace de discussion sur les questions raciales et permettent une vraie prise de conscience sur ces sujets. À vos casques! 
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist 
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist 

Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist 


Les femmes noires s’emparent de plus en plus des plateformes de podcast, ces espaces de parole où elles partagent leurs avis et leurs expériences de personnes racisées. On vous a déjà parlé du podcast Kiffe Ta Raceanimé par Rokhaya Diallo et Grace Ly, qui traite des questions raciales, et également de Me, My Sexe and I, consacré à l’intimité et à la sexualité des femmes noires, lancé par Axelle Jah Njiké. Aujourd’hui, on vous a concocté une nouvelle liste de 4 podcasts engagés, à écouter sans modération. 

 

The Womanist

C’est quoi? Un podcast destiné aux femmes noires, animé par Louisa Adj et Laéthycia Judy. Installées à New York, ces deux jeunes femmes abordent avec humour et honnêteté des sujets d’actualité ou encore des thématiques précises comme le racisme “anti-blanc”, la sexualité ou l’excision. Ce qu’on aime avec ce podcast, c’est écouter leurs vécus de femmes noires françaises aux États-Unis, les différences qu’elles ont pu observer entre les deux pays et le sentiment de participer à une discussion entre copines. 

On a adoré l’épisode 8 sur l’expérience des femmes noires avec les sites et les applications de rencontres, notamment l’approche raciale sur ces plateformes. Dans cet épisode, on apprend que les femmes racisées sont celles qui reçoivent le moins de réponses et qui sont les moins sollicitées. Racisme sexuel ou simple question de préférences, Louisa Adj et Laéthycia Judy ouvrent le débat. 

 

Sexuality Matter

C’est quoi? Le podcast “le moins assumé de la planète”sur la sexualité, animé par Wendie Zahibo, fondatrice du webzine dédié aux femmes noires: Reines des Temps ModernesC’est avec beaucoup d’humour que la militante afroféministe débite en quelques minutes “un flash info” sur la pornographie, la masturbation féminine ou encore la contraception

On a adoré le très drôle épisode 6, intitulé Pas de cunni, pas de pipe!, dans lequel Wendie Zahibo déconstruit les stéréotypes sur les préliminaires et pointe du doigt la difficulté pour une femme d’accéder à l’orgasme. 

 

Après la première page

C’est quoi? Un club littéraire audio, animé par Maly Diallo. Une fois par mois, la comédienne reçoit à sa table des lectrices minutieusement choisies pour échanger sur des oeuvres littéraires écrites par des autrices afrodescendantes. Elles parlent de la place de la femme noire dans l’histoire, de l’interprétation du racisme ou du fait qu’il n’y ait pas de noir·e·s en couverture des livres. 

On a adoré le premier épisode sur le livre À mains nues de Laura Nsafou, alias Mrs. Roots. L’autrice nous raconte comment elle a travaillé sur cet ouvrage, pourquoi elle a utilisé des mots crus pour décrire les scènes de sexe ou encore la raison pour laquelle elle a décidé de ne pas faire apparaître le racisme dans son récit. 

 

Thé noir

C’est quoi? Un podcast destiné aux femmes noires animé par Ndaya et Néné -elles ne donnent pas leurs noms de famille-, deux afro-françaises. Dans les épisodes, plutôt longs -ils durent entre 1h30 et 2 heures-, les deux jeunes vingtenaires abordent, autour d’un thé chaud, des sujets tels que la beauté, le sexe et la représentation des femmes noires au cinéma. 

On a adoré le dernier épisode sur les cheveux, où les deux jeunes femmes témoignent des différentes moqueries qu’elles ont pu subir, et donnent des conseils et des astuces pour l’entretien du cheveu afro. 

Wendy Le Neillon 


1. 7 BD Cheek à découvrir cet automne

La rentrée littéraire côté romans graphiques recèle de nombreuses pépites. Nous avons sélectionné pour vous quelques lectures incontournables.
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist  - Cheek Magazine
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist 

2. Pourquoi les femmes vampires font-elles aussi peur?

Alors que la Cinémathèque rend hommage au mythe des vampires avec son exposition Vampires, de Dracula à Buffy, on a voulu comprendre pourquoi cette figure effrayait particulièrement au féminin. Décryptage.
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist  - Cheek Magazine
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist 

5. “Newport Beach”, brûlot féministe et anti-capitaliste des années 2000?

Sororité, empouvoirement, masculinité non-toxique, déclassement social volontaire et militantisme écolo… Et si Newport Beach, dont on fête cette année les 15 ans de la diffusion française, était une critique du mode de vie des 1% californiens?
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist  - Cheek Magazine
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist 

6. Le porno du futur est éthique et vient de Berlin

A Berlin, on croque de la techno et du sexe chaque soir. 80% des clubs de la capitale de l’électro sont “sex positive” et, depuis 2006, s’ajoute à l’obligatoire pèlerinage au Berghain (la cathédrale techno de la ville), une visite au plus grand festival porno d’Europe: le Porn Film Festival.
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist  - Cheek Magazine
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist 

7. Avec “Les Testaments”, Margaret Atwood imagine la victoire des luttes féministes

Près de trente-cinq ans après la parution de La Servante écarlate, l’autrice canadienne Margaret Atwood publie Les Testaments (ed. Robert Laffont, traduit de l’anglais par Michèle Albaret-Maatsch), une suite qui explore la chute de la République de Galaad. Un appel à faire tomber le système établi.
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist  - Cheek Magazine
Louisa Adj et Laéthycia Judy, © The Womanist