culture

Reese Witherspoon dénonce le sexisme à Hollywood

Ce week-end, en Californie, Reese Witherspoon a dit en avoir assez des “rôles ingrats” pour les femmes dans le cinéma américain.
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon


Les choses doivent changer”, a déclaré Reese Witherspoon samedi 14 janvier à Pasadena, en Californie, à l’occasion d’une journée presse organisée pour la nouvelle série de la chaîne HBO, Big Little Lies.  Aux côtés de Nicole Kidman, Laura Dern et Shailene Woodley, la star et coproductrice de Big Little Lies a exprimé son ras-le-bol de voir des “femmes au talent incroyable” incarner des “épouses ou des petites amies avec des rôles ingrats”. 

 

Bande-annonce de Big Little Lies

Nous devons voir à l’écran les vraies expériences des femmes, qu’elles incluent la violence conjugale, les agressions sexuelles, la maternité, les histoires d’amour, les infidélités ou les divorces”, a insisté Reese Witherspoon.

Ce n’est pas la première fois que l’actrice s’engage pour les femmes: en novembre 2015, lors de la 25ème cérémonie des Glamour Awards, elle était revenue sur son combat pour contourner les obstacles auxquels sont les femmes sont confrontées dans l’industrie du cinéma. Reese Witherspoon a notamment créé sa propre société de production Pacific Standard Films, à l’origine de Gone Girl et Wild.

J.T.


1. Quand “Downton Abbey” racontait l'émancipation des femmes

Si l’adaptation cinéma de Downton Abbey, qui sort au cinéma ce 25 septembre, est plutôt décevante et passe à côté de tout commentaire sur l’époque, elle donne envie de se replonger dans la série. Laquelle n’est pas un gentil soap sur l’aristocratie anglaise en costumes d’époque, mais le récit de l’émancipation des femmes au début du XXème siècle. Paroles d’historiennes.
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

2. Unbelievable, la série criminelle qui s’intéresse enfin aux victimes

Ce nouveau programme Netflix haletant ne ressemble à aucune autre série criminelle, pour une raison simple: il est entièrement centré sur la parole des femmes et des victimes.
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

3. Marina Kaye revient avec “Twisted” et parle de santé mentale

Quand la musique s’écoute avec les yeux et se regarde avec les oreilles: Twisted, de Marina Kaye, c’est notre clip du jour. 
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

4. Hélène Delmaire, la peintre derrière le “Portrait de la jeune fille en feu”

L’artiste lilloise Hélène Delmaire a créé la plupart des oeuvres qui apparaissent dans le dernier film de Céline Sciamma Portrait de la jeune fille en feu, qui sort ce 18 septembre.
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon

7. “Filles de Blédards”, le collectif qui met l'immigration au centre de l'art

À l’occasion de sa première exposition à Marseille, Nouveaux Sacrés, le collectif Filles de Blédards est revenu sur la genèse de son projet, tout en réaffirmant sa volonté de questionner “les identités de l’immigration”. Portrait d’un collectif féminin qui se réapproprie le discours colonial.  
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon - Cheek Magazine
L'équipe de “Big Little Lies”, Instagram/reesewitherspoon