culture

Films

Romcom de Noël: les couples homos sont désormais les bienvenus 

Aux Etats-unis, Hallmark Channel et Lifetime, deux chaînes spécialistes des films de Noël, ont enfin accédé aux demandes d’inclusivité des spectateur·rice·s. Et ainsi tombe le dernier bastion des conservateurs.
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved.
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved.

Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved.


Happiest Season (Ma Belle-famille, Noël et moi en VF) est sans aucun doute l’un des films de Noël les plus attendus de l’année. Et pour cause, au-delà de son casting impeccable (Kristen Stewart et Mackenzie Davis notamment), cette comédie romantique est à la fois la première romcom sur un couple lesbien et la première romcom de Noël sur un couple homo produite par un grand studio états-unien. Cerise sur le gâteau, il a été écrit, réalisé et interprété principalement par des personnes queers. Mais niveau révolution du genre, il y a mieux: Hallmark Channel et Lifetime, les deux chaînes américaines spécialistes des téléfilms romantiques, ont ou vont toutes les deux diffuser leur première romcom de fin d’année sur un couple gay (ou presque). Au grand dam des associations conservatrices.

 

 

A Noël, tout le monde est hétéro 

Qui dit Noël, dit réunions familiales, amour, traditions et valeurs chrétiennes. Pas étonnant donc que les comédies romantiques de Noël aient si longtemps refusé de montrer autre chose que des familles bien comme il faut: blanches, chrétiennes, aisées, valides et hétéros. Et qu’importe si les personnes qui célèbrent cette fête et celles qui regardent ces films ne l’étaient pas. Pour voir des couples homos tomber amoureux lors des fêtes de fin d’année, il fallait se tourner vers les téléfilms à tout petit budget de Here TV et Logo, deux chaînes destinées à un public LGBTQ+,  ou se contenter de personnages très secondaires dans des films “grand public” – souvent le frère de l’héroïne comme le prouve cette liste. L’an dernier, en 2019 donc, Netflix avait osé déroger à la règle de l’hétéronormativité avec Let it Snow (Flocons d’amour en VF) puisque l’un des quatre couples de ce film choral était composé de deux adolescentes (on vous en parlait). Lifetime, qui diffuse une trentaine de romcoms de Noël inédites chaque année, avait aussi osé une petite incartade inclusive en intégrant à son film Un Noël plein d’étincelles un couple secondaire gay (disponible sur Amazone Prime). Les deux hommes allaient même -quelle audace!- jusqu’à s’embrasser! Mais du côté de Hallmark Channel et de sa petite sœur Hallmark Movies & Mysteries, qui sortent chaque automne jusqu’à une quarantaine de comédies romantiques pour les festivités, rien. Pas un seul personnage lesbien, gay ou bi. Et l’état des lieux est le même pour tous les programmes des chaînes du groupe. Il faut dire que Hallmark Channel, née du rachat d’une chaîne chrétienne par le marchand de cartes de vœux, est l’une des chaînes les plus conservatrices du pays. Alors, quand Hallmark a annoncé qu’un de ses films, The Christmas House, incluerait un couple gay, les médias ont massivement relayé la nouvelle.

 

 

The Christmas House et The Christmas Setup

The Christmas House, diffusé le 22 novembre, nous permet de retrouver Jonathan Bennett, l’inoubliable beau-gosse de Mean Girls. Il y joue un homme qui attend avec son mari la réponse d’une agence d’adoption. Hélas, le couple gay y tient une place très très secondaire et le héros reste un bel hétéro blanc aux épaules et à la mâchoire carrées qui retrouve son amoureuse d’enfance. Pour avoir un film 100% gay, il faudra attendre la diffusion le 12 décembre de The Christmas Setup sur Lifetime. Dans cette comédie romantique, une mère (Fran Drescher!) essaye de caser son fils, un avocat de New York de retour dans son bled natal pour les fêtes (évidemment), avec son meilleur ami du lycée. Les deux chaînes ont bien fait les choses, elles ont donné les rôles d’hommes gays à des acteurs gays (ce qui arrive trop rarement) et ont évité de tomber dans les clichés et les tropes (la trentenaire dans le placard comme Happiest Season)

 

 

Les chaînes dos au mur

Si les deux chaînes ont fini par inclure des couples gays, c’est que le rapport de force a changé. Il est désormais plus important pour les chaînes de satisfaire les tenants de l’inclusivité que les défenseurs des “valeurs familiales”. Hallmark Channel l’a bien compris en décembre dernier lorsqu’elle a diffusé une campagne publicitaire dans laquelle on pouvait apercevoir un couple de femmes s’embrasser. Critiquée par des groupes conservateurs, la chaîne a promis qu’il s’agissait d’une erreur et a retiré les spots dans lesquels on pouvait voir le couple. En essayant d’éteindre un feu, la chaîne s’est retrouvée confrontée à un incendie qu’elle n’avait pas vu venir. La décision a provoqué un tel tollé auprès des associations et internautes anti-discriminations que la chaîne a décidé de sexcuser, de rétablir les spots critiqués et de se séparer de son PDG Bill Abbott. En août, la chaîne s’est lancée et a intégré dans son film Wedding Every Weekend un mariage homo pour une intrigue secondaire. La décision de diffuser The Christmas House a été vivement critiquée par les médias conservateurs qui sont allés jusqu’à diffuser une pétition aux chiffres gonflés. La chaîne a tenu bon, et le ciel ne lui est pas tombé sur la tête. Qui sait, l’an prochain, peut-être diffusera-t-elle un film sur une romance entre deux personnes du même genre? Ou même deux?

Aline Mayard 


1. Les dix romans Cheek pour bien commencer l’année

De quoi se retrouver dans la rentrée littéraire de janvier!
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved. - Cheek Magazine
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved.

2. Manal, La Chica, Karimouche… Quand la pop revisite les féminismes ancestraux

Des artistes au carrefour de plusieurs cultures défendent leurs pionnières du féminisme. Entre mythe et réalité, elles sont des exemples de résistantes et leur combat est commun à toutes les femmes.
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved. - Cheek Magazine
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved.

3. Pourquoi les bad bitches françaises sont-elles méprisées

La route reste longue pour imposer la figure de la bad bitch en France, réponse sexy et politique au patriarcat dans le rap, malgré les percées récentes de rappeuses marquantes. 
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved. - Cheek Magazine
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved.

4. “Lusted Men”, l'exposition qui érotise les corps masculins

L’exposition Lusted Men présente une collection de photos érotiques masculines, anonymes et contemporaines. Preuve que la nudité émoustillante n’est pas réservée aux modèles féminins.
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved. - Cheek Magazine
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved.

5. Du jeu et du caractère: ces actrices qui renouvellent petits et grands écrans

Elles possèdent la fougue des débutantes mais la sagesse de vieilles âmes: par leur jeu comme par leur volonté d’indépendance, ces cinq actrices vont faire parler d’elle en 2021.
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved. - Cheek Magazine
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved.

6. Cœur, Leys, Lala &ce: Trois rappeuses françaises qui font bouger les lignes

2021 se jouera avec ces trois rappeuses françaises qui dynamitent les clichés: on vous les présente.  
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved. - Cheek Magazine
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved.

7. Dix films féministes qu'il fallait voir en 2020

En 2020, l’année ciné aura été bouleversée jusqu’au bout. Heureusement, cela ne nous a pas empêchées de découvrir, au cinéma ou à la maison, de superbes récits féminins et féministes. 
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved. - Cheek Magazine
Kristen Stewart et MacKenzie Davis dans “Ma Belle-famille, Noël et moi” © 2020 CTMG, Inc. All Rights Reserved.