culture

Séries

Dans les séries, les trouples s'affichent au grand jour

Dans le monde des séries, comme dans la vraie vie, les trouples s’imposent. Et parfois, ils fonctionnent.
DR
DR

DR


Dans le futur, quand tout le monde, ou presque, sera sexuellement fluide, les couples s’adonneront au “trouple”, c’est en tout cas ce qu’imagine la série Netflix The Politician. Un trouple, c’est un couple… à trois. A la différence d’un “threesome”, il dure plus d’un soir, à la différence d’une relation polygame à la mormone ou d’un triangle amoureux tout droit sorti d’une série ado, les trois personnes sont attirées les unes par les autres. Il ne s’agit pas de Catherine, Jules et Jim dans Jules et Jim mais d’Ismaël, Julie et Alice dans Les Chansons d’amour. Bref, le trouple est un ménage à trois. Avant, il était plutôt réservé à la communauté gay et lesbienne et/ou vécu dans le secret. Ces derniers temps, il s’affiche davantage, se montre sain et revendiqué, surtout dans les séries. Rien que cette année, on en a vu dans Elite, Single Parents (inédite en France), The L Word: Generation Q, You me her, Avenue 5 et The Politician.

 

Trouple in paradise

Pendant longtemps, le trouple n’était vu que comme une expérimentation à tenter pour réparer un couple. Il se soldait immanquablement par un retour au couple d’origine ou par une séparation (Transparent). Trois personnes, c’est une de trop, semblait nous dire la télé. Parfois, le couple n’allait pas si mal que ça, mais le désir d’un·e des deux partenaires pour une nouvelle personne ou un·e ex venait perturber l’équilibre. C’est exactement ce qu’il s’est passé dans The L Word: Generation Q, la suite de la série lesbienne culte des années 2000 (disponible sur MyCanal). Alice, sa compagne et son ex formeront pendant quelques épisodes, un trouple. Quelques épisodes seulement car Alice et sa compagne finiront par se recentrer sur leur couple, laissant de côté l’ex. Cette relation se finira de façon bien prude, mais elle aura montré à quoi peut ressembler un trouple moderne: communicatif et assumé dans l’espace public. Les trois amantes se tiennent en effet la main en public, annoncent leur relation à leurs amies et prévoient d’en parler à leurs enfants. Dommage que ce trouple se soit arrêté là.

 

trouples the L Word

The L Word, DR

Trouples qui durent

Après avoir exploré le triangle amoureux dans sa première saison, le vaudeville politique The Politician s’intéresse désormais à plusieurs trouples. La deuxième saison, sortie le 19 juin sur Netflix, en compte pas moins de trois! L’un d’eux réunit trois vingtenaires: Payton, le personnage principal, Alice et Astrid. La relation, bâtie sur de mauvaises fondations, s’effondre vite. Tout l’inverse de celui que Dede Standish, une sénatrice sexagénaire, forme depuis une dizaine d’années avec son mari et leur amant. Leur relation est aimante et saine et la sénatrice est même prête à risquer sa carrière politique pour conserver leur trouple! Malheureusement pour elle et son mari, leur amant tombera amoureux d’une autre femme et s’en ira. Ces choses arrivent. Après son départ, la sénatrice et son mari commencent une relation avec un nouveau partenaire. Il sont la preuve sérielle qu’un trouple peut fonctionner sur la durée.

 

 

La règle de trois 

Le trouple de You Me Her (Toi, moi et elle en VF) va quant à lui passer un cap. Dans cette série hétéronormée et nunuche diffusée en France sur Netlix, le personnage de Jack décide de voir une escort. Quand sa femme le découvre, elle décide de faire appel à l’escort elle-même. Cette dernière tombe sous leur charme et propose un trouple. Pendant trois saisons, le couple et leur petite amie vont se mettre ensemble, se séparer par peur du regard des autres, se rabibocher, annoncer leur relation à tout leur voisinage, emménager ensemble au bout de quelques semaines, se séparer par jalousie, se rabibocher, se séparer à nouveau, se marier et… avoir un enfant ensemble. La série cumule les clichés sur les bi+, fétichise la vie sexuelle à trois et semble jouer au bingo du drama romantique, mais elle marque un changement dans la représentation du trouple. Le trouple n’est pas réservé aux jeunes citadin·e·s ou aux hippies vieillisant·e·s, il peut aussi prendre vie dans une banlieue pavillonnaire et aboutir à une famille aimante et à peu près équilibrée. Et c’est effectivement ce que semblent prouver les chiffres.

 

trouples you me her DR

You me her, DR

Le futur sera trouple

Selon une étude de YouGov, les jeunes Etats-Unien·nes seraient plus nombreux·ses que leurs aîné·e·s à ouvrir leur couple. 17% des millennials auraient eu des rapports sexuels avec une tierce personne avec le consentement de leur partenaire (contre 3% pour les plus de 65 ans). Ce changement générationnel rend les trouples de plus en plus socialement acceptables. D’ailleurs, dans The Politician, Dede Standish connaît un regain de popularité auprès des femmes et des jeunes lorsque son trouple est révélé au public. Avenue 5, une excellente série d’anticipation satirique, imagine même que le mariage (et le divorce) à trois sera légal dans le futur. La réalité est en passe de rattraper la fiction, puisqu’au Massachusetts, une petite ville vient d’annoncer accepter les unions civiles polyamoureuses. Une décision atypique dans un pays occidental.

Aline Mayard 


2. 5 films Cheek à voir au mois d’août 

Nos héroïnes de cinéma du mois d’août sont des pré-ados, des femmes, des mères et mêmes des grands-mères, toutes liées par cette même envie: pouvoir exprimer leur désir, sans être entravées par la société, la religion ou l’entourage. 
DR  - Cheek Magazine
DR