société

Le Cheek Point

“Qui serais-je sans Instagram?” Tavi Gevinson dévoile son rapport compliqué au réseau social

On a lu pour vous ce témoignage de Tavi Gevinson sur son rapport à Instagram et on vous le recommande. 
Couverture du New York Magazine
Couverture du New York Magazine

Couverture du New York Magazine


Pendant ma dernière année de lycée, j’avais trois comptes Instagram: un public, un privé pour les amis et les amis d’internet, et un privé qui n’était que pour moi. A cette époque, cela faisait six ans que j’avais une audience en ligne: d’abord pour le blog de mode que j’ai lancé quand j’avais 11 ans, et puis pour Rookie, le magazine en ligne pour adolescentes que j’ai lancé quand j’avais 15 ans […] J’ai créé mon compte Instagram en 2011, quand j’avais 15 ans, à l’époque où j’ai eu un iPhone. Très vite, j’ai trouvé ça comparable à une version drôle et trépidante du blogging, conçue pour savourer certaines parties de ma vie et avoir accès aux réalités de personnes différentes de moi. Mais plus je l’utilisais, plus je me suis retrouvée à chercher une sorte de vérité définitive sur la manière dont j’étais perçue par les autres à travers les comments, les likes et les followers. Avant Instagram, mon audience lointaine ne se manifestait que lorsque je m’asseyais devant mon ordinateur, et elle disparaissait quand j’allais à l’école. Avec Instagram, le fait de se définir soi-même et de mesurer soi-même sa valeur débordait sur le reste de la journée, jusqu’à devenir mon mode de fonctionnement par défaut. Si je recevais des opinions conflictuelles sur mon travail ou si je voyais sur les comptes des autres des vies très différentes de la mienne, le flux d’information pouvait m’entraîner dans une sorte de spirale de panique. Dans ces cas-là, je continuais à scroller comme si j’allais trouver dans mon feed la solution au problème.” 

Dans un long texte publié en anglais dans New York Magazine et en ligne sur The Cut, l’ex-bloggeuse et autrice Tavi Gevinson raconte comment elle a vécu son passage à l’âge adulte sous l’œil d’Instagram. Une analyse fouillée et pertinente de l’influence que le réseau social peut avoir sur avoir sur la perception et l’estime de soi, où Tavi Gevinson raconte sans fard les coulisses d’un réseau social fondé sur les apparences. 

A lire le plus vite possible en VO sur The Cut


1. Violences policières: Assa Traoré plus déterminée que jamais dans son combat

Assa Traoré, figure emblématique de la lutte contre les violences policières depuis le décès de son jeune frère Adama, a lancé une campagne internationale pour répliquer à ce qu’elle appelle un “acharnement judiciaire”. 
Couverture du New York Magazine  - Cheek Magazine
Couverture du New York Magazine

2. Quand la nourriture devient érotique

Depuis notre tendre enfance, la dimension sensuelle de l’expérience gustative est indéniable. Du lait maternel jusqu’à l’explosion du food porn, les liens entre ces deux entités sont omniprésents. Mais d’où viennent-ils? Et pourquoi la société raffole-t-elle de ce couple sulfureux?
Couverture du New York Magazine  - Cheek Magazine
Couverture du New York Magazine

4. Amputée suite à un choc toxique, Sandrine, 36 ans, témoigne

On a lu pour vous cet article du Parisien qui relaie le témoignage de Sandrine, infirmière de 36 ans, victime d’un choc toxique suite à l’utilisation d’une coupe menstruelle et on vous le conseille fortement.
Couverture du New York Magazine  - Cheek Magazine
Couverture du New York Magazine

5. Avec hkind, Alice de Maximy invente le Tinder de la santé

Pour la deuxième année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on dresse le portrait d’Alice de Maximy, prix de l’innovation, fondatrice de la start-up hkind et initiatrice de l’opération Femmes de santé.
Couverture du New York Magazine  - Cheek Magazine
Couverture du New York Magazine

6. “9 mois”, un podcast intime sans tabou sur la grossesse

Dans ce nouveau podcast bimensuel intitulé 9 mois, l’autrice féministe Marie Bongars nous invite à suivre l’évolution de sa première grossesse sous la forme d’“un journal intime sonore”.  
Couverture du New York Magazine  - Cheek Magazine
Couverture du New York Magazine