société

Confinées ailleurs

Entre solitude et difficultés financières, Cyrine raconte son confinement à Tunis

Depuis plusieurs semaines, de nombreux pays ont décrété le confinement de leurs populations, avec plus ou moins de restrictions dans les sorties et les activités. Alors que la Chine se relève tout doucement, c’est désormais l’Europe, les Etats-Unis ou encore l’Iran qui sont frappés de plein fouet par l’épidémie. Depuis quelques jours, la Tunisie est à l’arrêt. Un coup dur pour Cyrine, entrepreneure hyperactive, qui a dû planifier de quoi s’occuper pendant le confinement.  
Cyrine, DR
Cyrine, DR

Cyrine, DR


Cyrine, 35 ans, gère Urban Moms, un café-poussette à Tunis. Depuis la mi-mars, son activité est à l’arrêt, et l’entrepreneure doit désormais faire face aux difficultés financières… ainsi qu’à la solitude. Voici son témoignage:

Les mesures ont été progressives: d’abord, un couvre-feu de 18 heures à 6 heures du matin, puis un confinement total instauré le 22 mars, jusqu’au 4 avril minimum. Dans la plupart des villes, le confinement est respecté et la distanciation sociale est appliquée. Mais certaines familles sont payées au jour le jour, et c’est plus dur de rester chez soi quand on n’a pas de quoi vivre. L’État a déclaré qu’il verserait une pension aux plus nécessiteux, mais on n’en sait pas plus. Étant très active d’habitude, j’ai instauré une routine pour remplir mes journées: du sport, des cours de cuisine sur YouTube, quelques courses -à pied seulement, car on ne peut pas quitter notre quartier- et de la lecture, notamment. Je nettoie à fond la maison, ça me permet de me défouler! Vivant seule avec mon chat, j’appelle ma famille tous les jours et je prends la résolution de les voir plus souvent après cette crise. Mon entreprise, qui accueille des mères et leurs enfants, a fermé le 14 mars, et nous allons vers des difficultés financières graves, sans visibilité sur les mois à venir. Wait and see…”

Propos recueillis par Delphine Le Feuvre 


3. Comment le confinement a romantisé la campagne

Le confinement a provoqué un véritable exode urbain qui semble parti pour durer: de plus en plus de citadin·e·s se mettent à rêver d’emménager à la campagne. Mais une fois passée l’image de carte postale, la déception peut être très forte. 
Cyrine, DR  - Cheek Magazine
Cyrine, DR

5. Ces deux jeunes femmes cherchent à financer “¡Basta ya!”, un docu sur la lutte pour le droit à l'avortement en Amérique Latine

Julia Heres Garcia et Marion Lambert, deux vingtenaires féministes, lancent une campagne de crowdfunding pour financer leur projet de web-documentaire militant sur la lutte pour le droit à l’avortement en Amérique Latine. 
Cyrine, DR  - Cheek Magazine
Cyrine, DR

6. Confinement: ce que l’abstinence sexuelle leur a appris

Avec le confinement, des femmes confinées seules ou en couple n’ont pas eu de rapport sexuel pendant plusieurs semaines. Qu’est-ce que cette abstinence leur a appris sur leur rapport à la sexualité, à leur corps et au désir? Réponses. 
Cyrine, DR  - Cheek Magazine
Cyrine, DR