société

Les recettes du confinement

La pissaladière de Julia Sedefdjian

Ce n’est pas parce qu’on est confinées qu’on arrête de bien manger. Julia Sedefdjian, la plus jeune cheffe étoilée de France, nous confie sa recette de pissaladière. 
© Pierre Lucet Penato
© Pierre Lucet Penato

© Pierre Lucet Penato


Si en temps normal, cuisiner peut paraître une corvée pour certain·e·s, en période de confinement, cette activité revêt plusieurs avantages: vous occuper une partie de la journée, se découvrir des talents cachés, manger autrement, se laisser aller à la méditation ou encore transmettre des recettes de famille aux enfants dans un moment convivial (si si, on y croit). Pour vous aider à affronter cette situation inédite, plusieurs cheffes nous ouvrent (virtuellement) les portes de leurs cuisines et nous livrent leurs recettes simples à réaliser et accessibles -normalement, vous n’aurez pas besoin de vous ruer dans un seul commerce pour les préparer.

Aujourd’hui, c’est la plus jeune cheffe étoilée de France, la Niçoise Julia Sedefdjian, qui nous livre sa recette de pissaladière, spécialité purement niçoise elle aussi. La cheffe est à la tête de deux adresses à Paris -le restaurant Baieta et le bar caribéen BÔ. Gare à vos yeux, la quantité d’oignons à éplucher risque de vous faire verser quelques larmes!

 

pissaladière Julia Sedefdiian © Pierre Lucet Penato

© Pierre Lucet Penato

 

Quoi? 

Pour une grande pissaladière: 

Pâte à pain:

500 grammes de farine

150 grammes d’eau

10 grammes de sel fin

15 grammes de levure boulangère

100 grammes d’huile d’olive

 

Confit d’oignons:

2 kilos d’oignons paille

100 ml d’huile d’olive

1 bouquet garni

2 gousses d’ail

Finition: 50 grammes d’olives de Nice et 50 grammes d’anchois au sel

 

Comment? 

Eplucher les oignons, les émincer finement et les mettre dans une grande casserole avec l’huile d’olive, les gousses d’ail et le bouquet garni. Saler et poivrer, couvrir et laisser cuire à feu doux pendant 45 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient bien translucides. Retirer l’ail et le bouquet garni en fin de cuisson, puis réserver.

Préparer la pâte à pain. Commencer par le levain express: sur un plan de travail ou dans un saladier, mettre 125 g de farine, y creuser une fontaine et ajouter la levure délayée dans un peu d’eau tiède. Mélanger le tout pour obtenir une boule de pâte et la laisser reposer recouverte d’un linge. En une demi-heure, la pâte doit doubler de volume. Passé ce temps, dans un saladier, faire un puits avec le reste de farine, ajouter au centre l’eau, l’huile d’olive, le sel. Travailler la pâte en ajoutant de l’eau jusqu’à consistance. Ajouter le levain à la pâte et pétrir le tout afin d’obtenir une boule homogène. Laisser reposer pendant une heure à couvert. Huiler un moule à tarte ou une plaque, étaler la pâte sur ½ cm d’épaisseur à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Recouvrir du confit d’oignons uniformément, décorer avec les anchois et les olives. Mettre au four, préalablement chauffé, pendant une vingtaine de minutes à 190°C. Poivrer en sortant du four.

Recette recueillie par Delphine Le Feuvre 


1. Avec “Féminisme washing”, Léa Lejeune dénonce la récupération du combat féministe par les marques

Dans son premier essai, Léa Lejeune analyse les ressorts et objectifs du féminisme washing. La journaliste dévoile la réalité cachée derrière les publicités séduisantes, les discours antisexistes de certaines entreprises et la vente d’objets associés à la lutte pour l’égalité femmes-hommes. Interview.
© Pierre Lucet Penato - Cheek Magazine
© Pierre Lucet Penato

2. Les Colombiennes s’inspirent des Argentines pour légaliser le droit à l'IVG

Alors que l’Argentine vient enfin de voter la légalisation de l’avortement, les militantes des autres pays latino-américains restent plus mobilisées que jamais pour acquérir ce droit à leur tour, notamment en Colombie.
© Pierre Lucet Penato - Cheek Magazine
© Pierre Lucet Penato

3. “Balance ta start-up”, le compte Insta qui libère la parole au travail

Harcèlement moral, horaires à rallonge, propos sexistes ou racistes… Lancé fin décembre, le compte @balancetastartup dénonce des pratiques managériales abusives dans un secteur souvent présenté comme innovant et “cool”. On a échangé avec sa créatrice, qui préfère rester anonyme.
© Pierre Lucet Penato - Cheek Magazine
© Pierre Lucet Penato

5. Avec Matergouinité, elles veulent politiser l’image des maternités lesbiennes

Le compte Instagram Matergouinité montre des familles homoparentales et/ou monoparentales, peu visibles dans les médias et souvent sujettes aux stéréotypes. Une initiative destinée à nourrir la pensée militante autour du féminisme et de la maternité.
© Pierre Lucet Penato - Cheek Magazine
© Pierre Lucet Penato

6. Une trentenaire donne naissance à un bébé après une greffe d'utérus, une première en France

Née sans utérus, Déborah, 36 ans, a donné naissance à une petite fille le 12 février dernier à Suresnes (Hauts-de-Seine) après avoir été greffée avec l’utérus de sa mère en mars 2019. Un reportage consacré à son histoire et produit par Nova Production sera diffusé dans l’émission Zone Interdite ce dimanche 21 février.
© Pierre Lucet Penato - Cheek Magazine
© Pierre Lucet Penato

7. Avec Respire, Justine Hutteau s’impose dans le secteur de la “clean beauty”

Cofondatrice de la marque Respire, qui va fêter ses deux ans cette année, Justine Hutteau revient sur la création de cette enseigne précurseure dans le domaine de la “clean beauty” en France, avec ses produits d’hygiène naturels et vegans. 
© Pierre Lucet Penato - Cheek Magazine
© Pierre Lucet Penato