société

Vidéo

Ils débitent les pires insanités dans une vidéo pour dénoncer le harcèlement de rue

Une vidéo choc baptisée Et maintenant, on fait quoi?, entend lutter contre le harcèlement de rue. 
Capture d'écran de la vidéo “Et maintenant, on fait quoi?
Capture d'écran de la vidéo “Et maintenant, on fait quoi?"

Capture d'écran de la vidéo “Et maintenant, on fait quoi?"


“T’as un cul à faire bander un aveugle, espèce de grosse salope”, “Ce cul, c’est l’insolence de la jeunesse” ou encore, “T’aimes la fraise?” “Bah ouais, pourquoi?” “Parce que ma bite, elle a le goût de la fraise”.

Face à la caméra, des anonymes prononcent des phrases, réelles, recueillies par l’association Lille sans relou, qui lutte entre autres contre le harcèlement de rue. Des mots déjà extrêmement violents et humiliants quand ils sont entendus dans la rue et qui, balancés en face d’une caméra dans un studio, prennent une dimension encore plus dérangeante. 

La vidéo, baptisée “Et maintenant, on fait quoi?”, a été mise en ligne ce mercredi 4 novembre, et n’est pas la première initiative de Lille sans relou, qui avait déjà créé le label “bar sans relou” en avril dernier, pour distinguer les bars de la ville où l’on peut être sûr de boire un verre sans se faire importuner. 

 O.R.


1. Les hijras, ces femmes indiennes nées dans un corps d'homme

On a lu pour vous cet article du Monde consacré aux Hijras, des femmes indiennes nées dans un corps d’homme, et on vous le recommande. 
Capture d'écran de la vidéo “Et maintenant, on fait quoi?
Capture d'écran de la vidéo “Et maintenant, on fait quoi?"

2. Les femmes vont-elles sauver la planète? 

Elles sont en première ligne quand il s’agit de défendre les intérêts de la planète. Mais l’engagement des femmes pour l’écologie suffira-t-il à changer la donne?
Capture d'écran de la vidéo “Et maintenant, on fait quoi?
Capture d'écran de la vidéo “Et maintenant, on fait quoi?"

4. Koun, l'ONG libanaise qui diffuse le yoga dans les camps de réfugié·e·s 

“Rendre le yoga accessible à ceux qui en ont besoin.” Une devise qui frappe dès la page d’accueil du site de Koun, l’ONG fondée par Sandy Boutros, jeune yogi libanaise qui compte bien amener le yoga au sein des communautés défavorisées.
Capture d'écran de la vidéo “Et maintenant, on fait quoi?
Capture d'écran de la vidéo “Et maintenant, on fait quoi?"

6. Le “wokewashing”, ou comment les marques s’emparent de causes pour faire face à la décroissance

La cause animale, le body positive ou les luttes LGBTQI+: autant d’engagements que les marques n’hésitent pas à brandir, mais qui camouflent souvent des démarches purement mercantiles. C’est ce qu’on appelle le wokewashing.  
Capture d'écran de la vidéo “Et maintenant, on fait quoi?
Capture d'écran de la vidéo “Et maintenant, on fait quoi?"