société

La vidéo du jour

Intersexuée, Élodie Lenoir raconte son ADN masculin dans un corps de femme

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Konbini dans laquelle une jeune femme raconte son parcours d’enfant intersexué.
DR
DR

DR


Concrètement, j’ai tous les attributs d’une fille, et en fait, biologiquement, je suis un garçon, mais je me suis développée sans aucune testostérone, donc uniquement oestrogène, donc… ça donne une fille.” Dans cette vidéo publiée sur Konbini à l’occasion d’un colloque organisé à l’Assemblée sur les enfants intersexués, Élodie Lenoir raconte son parcours.

Née avec un ADN masculin dans un corps de femme, elle explique qu’elle est venue au monde avec un “syndrome de résistance aux androgènes” qui “bloque la réception de la testostérone chez une personne XY”. Les enfants naissent alors comme des “petites filles normales”, à l’exception de l’absence d’utérus. Elle confie le processus par lequel elle est passée pour accepter cette “intersexuation invisible”. On vous laisse découvrir cette vidéo juste ici: 

 

J.T.


1. Elle a plaqué sa vie parisienne pour devenir agricultrice

Stéphanie Maubé était graphiste, elle est désormais éleveuse d’agneaux, de brebis et de moutons en Normandie. Passionnée par son métier et agricultrice engagée, elle cosigne le livre Il était une bergère et donne ainsi un visage à celles et ceux qui luttent au quotidien pour nourrir la population française. Interview.
DR - Cheek Magazine
DR

2. “Une dernière fois”, le premier long métrage porno et engagé d'Olympe de G

Olympe de G réalise son premier long métrage porno-érotique, Une Dernière fois, qui sera diffusé sur Canal+ ce samedi 6 juin, et met en scène la sexualité d’une sexagénaire, incarnée par Brigitte Lahaie, qui souhaite organiser la dernière fois qu’elle fait l’amour. 
DR - Cheek Magazine
DR

7. Comment le confinement a romantisé la campagne

Le confinement a provoqué un véritable exode urbain qui semble parti pour durer: de plus en plus de citadin·e·s se mettent à rêver d’emménager à la campagne. Mais une fois passée l’image de carte postale, la déception peut être très forte. 
DR - Cheek Magazine
DR