société

Le Cheek Point

Emily Ratajkowski, une féministe qui se met à poil

On a lu ça pour vous et on vous le conseille.
Emily Ratajkowski, une féministe qui se met à poil

Emily Ratajkowski incarne un nouveau féminisme et pose la question: peut-on promouvoir le féminisme en posant nue? Elle développe une posture du féminisme qui, au lieu de se présenter col roulé, juste avec des mots, se met à nu. Se mettre nu (ou poser nu) et se mettre à nu sont deux attitudes différentes: la première consiste à montrer, la seconde à exprimer. (…)

L’expression ‘se mettre à nu’ a deux sens: dévoiler un élément de sa vie intérieure et montrer son corps. Emily Ratajkowski fait les deux. On peut dire, effectivement, que la photographie postée sur Instagram est un élément promotionnel pour son article dans Lenny Letter. On peut dire aussi l’inverse: l’article Emily Ratajkowski fait la promotion de son corps. Bref, elle fait et de son corps et de son esprit ses instruments de travail. Disons plutôt ses moyens d’expression. Pour exprimer quoi? L’importance d’un beau corps et l’essence d’un esprit.”

Dans cet article du Plus, le philosophe Francis Métivier revient sur le débat suscité par la tribune de la mannequin/actrice Emily Ratajkowski intitulée Baby Woman et parue dans la newsletter de Lena Dunham le 16 février dernier, assortie sur le compte Instagram de son auteure d’une photo d’elle nue. Une décision pas si contradictoire que ça puisque la jeune femme revenait dans ce texte sur la nécessité pour les femmes de se réapproprier leur corps et leur sexualité.

À lire le plus vite possible sur le site du Plus.


2. Les femmes vont-elles sauver la planète? 

Elles sont en première ligne quand il s’agit de défendre les intérêts de la planète. Mais l’engagement des femmes pour l’écologie suffira-t-il à changer la donne?
Les femmes vont-elles sauver la planète?  - Cheek Magazine

4. Koun, l'ONG libanaise qui diffuse le yoga dans les camps de réfugié·e·s 

“Rendre le yoga accessible à ceux qui en ont besoin.” Une devise qui frappe dès la page d’accueil du site de Koun, l’ONG fondée par Sandy Boutros, jeune yogi libanaise qui compte bien amener le yoga au sein des communautés défavorisées.
Koun, l'ONG libanaise qui diffuse le yoga dans les camps de réfugié·e·s  - Cheek Magazine