société

Le Cheek Point

L'endométriose serait-elle taboue?

On a lu ça pour vous et on vous le conseille. 
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy


Il aura fallu dix ans à Anne pour savoir ce qui la faisait tant souffrir pendant les règles, au cours des rapports sexuels avec son mari, voire au beau milieu de son cycle. ‘J’en ai souvent parlé à ma gynéco de l’époque. Elle me disait que c’était normal d’avoir mal pendant les règles, et que pour le reste, cela devait relever d’un souci digestif’, explique cette infirmière de 35 ans. La coupable sera finalement démasquée presque par hasard, après une visite chez le médecin traitant de la jeune femme, une échographie et un scanner. Bilan? Endométriose, maladie qui se caractérise par le développement de muqueuse utérine ailleurs que dans l’utérus. Ces cellules baladeuses vont alors se greffer principalement contre le rectum, la vessie, sur les ovaires ou les trompes. […]

Environ une Française sur dix souffre de cette pathologie, décrite pour la première fois en 1860 par l’Autrichien Karel Rokitansky. Pourtant, un siècle et demi plus tard, elle reste très méconnue.

Dans cette enquête sur l’endométriose publiée sur le site de Libération, la journaliste Virginie Ballet revient sur la difficulté de poser un diagnostic sur cette maladie encore méconnue qui touche une Française sur 10. Le 8 mars dernier, une campagne nationale intitulée Info-endométriose a été lancée pour briser le tabou des “endogirls”. En février, Lena Dunham faisait un pas dans ce sens en abordant le sujet -elle souffre elle-même de cette pathologie depuis plusieurs années- dans un de ces posts Instagram

À lire le plus vite possible sur le site de Libération


1. Elle a plaqué sa vie parisienne pour devenir agricultrice

Stéphanie Maubé était graphiste, elle est désormais éleveuse d’agneaux, de brebis et de moutons en Normandie. Passionnée par son métier et agricultrice engagée, elle cosigne le livre Il était une bergère et donne ainsi un visage à celles et ceux qui luttent au quotidien pour nourrir la population française. Interview.
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

2. “Une dernière fois”, le premier long métrage porno et engagé d'Olympe de G

Olympe de G réalise son premier long métrage porno-érotique, Une Dernière fois, qui sera diffusé sur Canal+ ce samedi 6 juin, et met en scène la sexualité d’une sexagénaire, incarnée par Brigitte Lahaie, qui souhaite organiser la dernière fois qu’elle fait l’amour. 
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

3. Quand Marina Rollman s'attaque à la grossophobie sur France Inter

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Marina Rollman qui s’attaque à la grossophobie sur France Inter. 
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

5. Dans “On achève bien les gros”, Gabrielle Deydier raconte sa “vie de grosse”

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait le documentaire On achève bien les gros de Gabrielle Deydier, disponible sur le site d’Arte. 
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

6. Une psychologue revient sur la détresse des patient·e·s en parcours PMA stoppé suite au confinement

On a lu pour vous cet article de la psychologue Rachel Trèves sur la détresse des patient·e·s en parcours PMA et la reprise des traitements qui s’avère être un vrai “casse-tête”. 
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy

7. Comment le confinement a romantisé la campagne

Le confinement a provoqué un véritable exode urbain qui semble parti pour durer: de plus en plus de citadin·e·s se mettent à rêver d’emménager à la campagne. Mais une fois passée l’image de carte postale, la déception peut être très forte. 
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy  - Cheek Magazine
La chanteuse Imany -au centre- au Trianon le 8 mars lors de la soirée dédiée à la lutte contre l'endométriose - Instagram/Imanyeasy