société

Le Cheek Point

Non, les femmes ne sont pas tes rivales: vive la sororité !

On a lu pour vous cet édito de RTL Girls, qui décrit l’importance de la solidarité féminine, et on vous le recommande.
Les Gazelles © Paramount Pictures
Les Gazelles © Paramount Pictures

Les Gazelles © Paramount Pictures


Il t’en aura fallu du temps pour faire taire cette petite voix et t’ouvrir à la sororité. Mais si, tu sais, cette attitude vraiment trop cool que tu croises ici et là au gré de rencontres, soirées, événements, conférences, séries télé et longs-métrages et que tu dois notamment à une brochette d’amies éduquées à ces questions-là. Ce sont elles qui t’ont permis de comprendre que, grâce à la sororité, tu allais te sentir plus forte et, surtout, ne plus regarder les autres femmes d’un œil suspicieux pour, au contraire, embrasser leurs différences et solliciter leurs points de vue, conseils et amitiés.

Mais, surtout, tu as pris conscience d’une chose encore plus importante: la solidarité entre femmes c’est, comme le disait d’ailleurs Simone de Beauvoir dans Le Deuxième Sexe, le début de l’égalité entre les femmes et les hommes. Je ne t’en voudrai jamais d’avoir joué un poil trop longtemps à ‘la fille qui n’aimait pas les filles’, tu sais. Mais imagine ne serait-ce qu’une seconde si tu avais continué à tourner le dos à tes consœurs. Quelle femme serais-tu aujourd’hui? Clairement pas celle que je suis devenue, l’une de celles qui fait avancer, à sa petite échelle, la cause des droits des femmes.”

Dans son édito du jour, Arièle Bonte, la rédactrice en chef de RTL Girls s’adresse à elle-même et se félicite d’avoir développé une solidarité avec les autres femmes en devenant adulte. Au fil du texte, elle explique que beaucoup de jeunes filles ont été habitées par le désir d’être différentes et de dénigrer les personnes du même sexe qu’elles. Elle décrit ensuite l’importance qu’a pris la notion de sororité dans sa vie à partir du moment où elle a arrêté de considérer ses consœurs comme de potentielles rivales. Une réflexion dont on peut toutes s’inspirer.

À lire le plus vite possible sur le site de RTL Girls.


6. Dans son premier livre, la journaliste Alice Pfeiffer déconstruit le mythe de la frenchwoman

Dans son livre intitulé Je ne suis pas Parisienne, en librairies aujourd’hui, la journaliste Alice Pfeiffer, 34 ans, s’est intéressée au mythe marketing de la Parisienne et de la Française en général. Un moyen pour elle de déconstruire et de questionner cette représentation jugée trop blanche et hétéronormée. Interview.
Les Gazelles © Paramount Pictures - Cheek Magazine
Les Gazelles © Paramount Pictures

7. Comment le projet “Ramadan Sisterhood” combat les clichés sur les femmes musulmanes

À travers ce projet photographique mettant en scène des jeunes femmes musulmanes au moment du Ramadan, Sarah Ben Romdane et Jawher Ouni tentent de lutter contre les stéréotypes encore très présents dans la société française.
Les Gazelles © Paramount Pictures - Cheek Magazine
Les Gazelles © Paramount Pictures