société

Le podcast du jour

“Pas son genre”: Giulia Foïs aux commandes d'une nouvelle émission féministe sur France Inter

On a écouté la nouvelle émission de Giulia Foïs sur France Inter, Pas son genre, et on vous la recommande.
© Christophe Abramowitz / France Inter
© Christophe Abramowitz / France Inter

© Christophe Abramowitz / France Inter


Est-on étonnées d’apprendre que Giulia Foïs anime Pas son genre, la nouvelle émission hebdomadaire consacrée au genre et au féminisme sur France Inter? Pas vraiment, puisque l’on connaît l’engagement de la journaliste sur ce sujet depuis toujours. Si elle a exploré l’égalité femmes-hommes sous le prisme de la sexualité dans son émission Point G comme Giulia sur Le Mouv’, elle a aussi fait partie des premières femmes à témoigner d’une agression sexuelle au travail lors de l’apparition de la vague #MeToo. Un événement historique sur lequel elle revient en début d’émission avec sa première invitée, la philosophe Geneviève Fraisse, qui qualifie ce mouvement de “rupture philosophique et politique”.

Ce premier volet -qui porte le même nom que sa chronique déjà existante- est consacré au topless et plus généralement à la nudité du corps des femmes à travers les époques. Comment sortir de la double injonction de se dévêtir et de se couvrir quand on est une femme en 2019? Montrer ses seins est-il une aliénation ou une libération? Giulia Foïs orchestre ce vaste débat en compagnie de Geneviève Fraisse et de ses trois observateurs, la linguiste Laelia Véron, le producteur Maxime Ruszniewski et la rédactrice en chef de Libération Cécile Daumas, qui décryptent aussi l’usage des mots “féminicide” et “émancipation”. Une heure de discussion autour des thèmes qui nous passionnent et qui vous passionnent aussi: à rajouter dans votre shortlist de podcasts préférés.

M.L.

Pas son genre, l’hebdo. Tous les vendredis de 20h à 21h sur France Inter.


1. Elle a plaqué sa vie parisienne pour devenir agricultrice

Stéphanie Maubé était graphiste, elle est désormais éleveuse d’agneaux, de brebis et de moutons en Normandie. Passionnée par son métier et agricultrice engagée, elle cosigne le livre Il était une bergère et donne ainsi un visage à celles et ceux qui luttent au quotidien pour nourrir la population française. Interview.
© Christophe Abramowitz / France Inter - Cheek Magazine
© Christophe Abramowitz / France Inter

2. “Une dernière fois”, le premier long métrage porno et engagé d'Olympe de G

Olympe de G réalise son premier long métrage porno-érotique, Une Dernière fois, qui sera diffusé sur Canal+ ce samedi 6 juin, et met en scène la sexualité d’une sexagénaire, incarnée par Brigitte Lahaie, qui souhaite organiser la dernière fois qu’elle fait l’amour. 
© Christophe Abramowitz / France Inter - Cheek Magazine
© Christophe Abramowitz / France Inter

7. Comment le confinement a romantisé la campagne

Le confinement a provoqué un véritable exode urbain qui semble parti pour durer: de plus en plus de citadin·e·s se mettent à rêver d’emménager à la campagne. Mais une fois passée l’image de carte postale, la déception peut être très forte. 
© Christophe Abramowitz / France Inter - Cheek Magazine
© Christophe Abramowitz / France Inter