société

Le Cheek Point

Femmes SDF: quand il faut choisir entre hygiène et sécurité

On a lu pour vous cet article de L’Obs sur l’hygiène des femmes SDF et on vous le conseille fortement.
Capture d'écran du site de L'Obs
Capture d'écran du site de L'Obs

Capture d'écran du site de L'Obs


Du rouge sur les lèvres, du crayon noir sous les yeux, Elina Dumont est une femme élégante. Quand elle parle de sa vie d’avant, cette quadragénaire le fait sans fioritures. De sa voix éraillée, elle ditPendant quinze ans, j’ai été sans-abri. A cette époque, je m’étais habituée à vivre dans la crasse car, dans la rue, votre corps n’existe plus. A 18 ans, cette enfant de la Ddass se retrouve livrée à elle-même dans les rues de la capitale. ‘Où manger? et ‘Où dormir en sécurité? sont alors ses seules priorités. Le reste n’a que peu d’importance. ‘Comme la plupart des SDF, je me fichais de mon hygiène. Et puis, le fait d’être une femme ne facilitait pas les choses. Nous sommes des proies dans un monde de sauvages.[…]

Bains publics, centres d’hébergement d’urgence… Officiellement, des solutions existent. Dans la réalité, elles sont souvent boudées par les femmes. Le Samu social estime que seules 10% des femmes SDF fréquenteraient les bains-douches municipaux. Un désintérêt qui cache un profond sentiment d’insécurité: Où qu’elle soit, une femme sans-abri est un être vulnérable. Par peur d’être agressée, elle préfère ne pas se laver plutôt que de s’exposer au danger, poursuit Christine Laconde.

Dans un article intitulé Où se lavent les femmes SDF? “Parfois, j’utilise des douches de plage”, publié sur le site de L’Obs le 26 juin, Louise Auvitu s’intéresse à la situation des femmes sans-abri. La journaliste propose les témoignages de celles qui vivent dans la rue à propos de leur vision de la féminité, de l’offre -insuffisante- qui leur est proposée pour se laver, et des solutions, vraiment pas idéales, qu’elles trouvent les jours où elles ont leurs règles

À lire le plus rapidement possible sur le site de L’Obs.


1. Podcast et librairie jeunesse: ces deux amies déconstruisent le racisme à l’école

“Les Enfants du Bruit et de l’Odeur”, c’est un extrait du discours tristement célèbre prononcé par Jacques Chirac en 1991. Désormais, c’est surtout un podcast militant et une librairie jeunesse anti-raciste, lancées par Prisca Ratovonasy et Ulriche Alé, amies depuis vingt ans et toutes les deux mamans. Interview.
Capture d'écran du site de L'Obs - Cheek Magazine
Capture d'écran du site de L'Obs

2. Alyssa Carson, la jeune fille qui voulait aller sur Mars 

L’Américaine Alyssa Carson rêve d’aller sur Mars depuis toujours, et travaille d’arrache-pied pour y parvenir. Rencontre avec une apprentie astronaute passionnée. 
Capture d'écran du site de L'Obs - Cheek Magazine
Capture d'écran du site de L'Obs

4. Comment Kamala Harris révolutionne les représentations du couple et de la famille

Depuis la victoire de Joe Biden à l’élection américaine, on ne cesse de répéter à quel point la future vice-présidente démocrate Kamala Harris est une pionnière. C’est aussi vrai dans sa vie privée et elle le prouve en accédant à la Maison Blanche en étant restée célibataire très longtemps et sans avoir eu d’enfants. Décryptage.
Capture d'écran du site de L'Obs - Cheek Magazine
Capture d'écran du site de L'Obs

5. Chez Désirée, elles remettent la fleur française au cœur du bouquet

À la tête de Désirée, premier café-fleuriste de Paris à ne travailler que des fleurs françaises et de saison, Mathilde Bignon et Audrey Venant, 33 et 34 ans, prônent une vision de la fleur libre et engagée. Rencontre avec ces deux jeunes femmes qui veulent faire bouger les lignes de l’horticulture française et racontent leur aventure dans un livre, co-écrit avec l’horticultrice urbaine Masami Charlotte Lavault.
Capture d'écran du site de L'Obs - Cheek Magazine
Capture d'écran du site de L'Obs

6. Face à la crise du Covid, les jeunes femmes se politisent

Alors que le Covid-19 et ses effets sur la vie sociale ou économique ont bouleversé leur quotidien, ces étudiantes sont plus que jamais décidées à changer le monde.
Capture d'écran du site de L'Obs - Cheek Magazine
Capture d'écran du site de L'Obs

7. Sarah Frikh, la lanceuse d’alerte pour les femmes SDF

Initiatrice du mouvement Réchauffons Nos SDF, aujourd’hui constitué en association, et autrice de la pétition Des centres d’hébergement pour les femmes SDF, Sarah Frikh, ancienne enquêtrice et négociatrice dans une grande radio nationale, mobilise aujourd’hui plus de 400 000 personnes autour d’une même cause: la mise à l’abri de femmes et d’enfants vivant dans la rue.
Capture d'écran du site de L'Obs - Cheek Magazine
Capture d'écran du site de L'Obs