Ce qui se passe ailleurs

Royaume-Uni

Keira Knightley pose topless pour protester contre l'abus de Photoshop

Cheek passe en revue (de Web) une actu internationale. 
© Patrick Demarchelier pour Interview Magazine
© Patrick Demarchelier pour Interview Magazine

© Patrick Demarchelier pour Interview Magazine


Si Keira Knightley a posé topless dans l’édition de septembre d’Interview Magazine, c’est pour protester contre l’abus de Photoshop dans la presse. C’est en tout cas ce que l’actrice de 29 ans vient d’affirmer au Times: “J’ai dit ‘OK, je pose topless à condition que mes seins ne soient pas grossis ni retouchés’. Parce qu’il me semble primordial d’affirmer que la silhouette n’a pas d’importance.”

Gonflée en 2004 pour l’affiche du Roi Arthur, comme le rappelle le site Jezebel, la petite poitrine de Keira Knightley est donc fidèle à la réalité dans ces clichés en noir et blanc signés du photographe français Patrick Demarchelier. Et, d’après la Britannique, une fois n’est pas coutume: “Mon corps a si souvent été manipulé, explique-t-elle, que ce soit par des paparazzis ou pour des affiches de films.” 

Soucieuse de défendre haut et fort ses positions féministes -comme elle l’a déjà fait par le passé, notamment dans le Harper’s Bazaar-, Keira Knightley a également affirmé que “le corps des femmes était un champ de bataille” et, en écho au discours de sa consœur Emma Watson, que l’égalité des sexes devait être un combat mené autant par les hommes que les femmes, comme le rapporte The Independent

F.K. 


3. Cheek Magazine existe désormais en Argentine

On peut maintenant lire Cheek Magazine dans une version argentine, signe que le féminisme latino est toujours en pleine effervescence.
© Patrick Demarchelier pour Interview Magazine  - Cheek Magazine
© Patrick Demarchelier pour Interview Magazine

4. Une nouvelle ère pour les Irlandaises: l'avortement enfin légalisé

Le jeudi 13 décembre 2018 marque un tournant historique pour les droits des femmes en Irlande. Après la victoire du “oui” au référendum en mai dernier, le Sénat vient d’annoncer la légalisation de l’avortement. 
© Patrick Demarchelier pour Interview Magazine  - Cheek Magazine
© Patrick Demarchelier pour Interview Magazine

7. #WontBeErased: Donald Trump veut “effacer” les transgenres, Twitter répond

Une note interne du ministère américain de la Santé propose de définir le genre comme strictement lié aux organes sexuels à la naissance. Une mesure discriminante pour les personnes transgenres, contre laquelle le hashtag #WontBeErased s’insurge. 
© Patrick Demarchelier pour Interview Magazine  - Cheek Magazine
© Patrick Demarchelier pour Interview Magazine