société

Le Cheek Point

Prévention sexuelle chez les lesbiennes: le grand vide

On a lu pour vous cet article de RTL Girls sur les stéréotypes qui entourent la sexualité lesbienne et ont un impact sur la santé des femmes homosexuelles et on vous le recommande fortement.
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution

Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution


Les femmes lesbiennes sont les grandes absentes de la prévention’, explique Coraline Delebarre à RTL Girls. ‘Il n’y a aucun moyen de prévention et elles ne se sentent pas concernées.’ Pourtant, des études anglo-saxonnes et quelques études françaises montrent très bien qu’il existe des risques spécifiques: ‘Le développement d’un cancer du col de l’utérus, un suivi gynécologique restreint et une prévalence des infections sexuellement transmissibles’, détaille à RTL Girls Coraline Delebarre. Problème, le personnel de santé comme les femmes lesbiennes ont intégré cette idée selon laquelle ‘leur sexualité n’est pas à risque’. […]

Ces problématiques ne sont pas considérées comme relevant d’un problème de santé publique’, avance la gynécologue-sexologue [Coraline Delebarre]. ‘La proportion de VIH chez les femmes lesbiennes n’est pas assez importante en comparaison avec celle des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.’ […] Des spécialistes refusent par exemple de pratiquer des frottis sur des femmes lesbiennes ‘parce que dans l’imaginaire collectif elles n’ont pas de rapports sexuels avec pénétration et encore moins avec des hommes’, détaille Coraline Delebarre.

Dans l’article Sexe: quand les clichés sur le sexe lesbien affectent la santé des femmes, publié hier sur le site de RTL Girls, la journaliste Arièle Bonte s’intéresse à la prévention sexuelle chez les lesbiennes. Grâce aux explications de la sexologue et gynécologue Coraline Delebarre, on apprend que la sexualité entre femmes est parfois perçue comme une “sous-sexualité”, qui exclurait la pénétration et comporterait moins de risques de transmission d’infections sexuellement transmissibles. Un condensé d’idées reçues qui dissuadent malheureusement les femmes homosexuelles de pousser les portes des cabinets de gynécologie.

À lire le plus vite possible sur le site de RTL Girls.


1. Le documentaire “Footeuses” déconstruit le football au féminin

Une entrée dans l’univers des femmes footballeuses, qui va bien au-delà du sport. On en a parlé avec Lyna Malandro, l’une des réalisatrices du film.
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution - Cheek Magazine
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution

2. Légalisation de l'IVG: les Argentines se mobilisent en masse

Les rues de Buenos Aires étaient noires de monde hier lors de la première manifestation de 2020 en faveur de la légalisation de l’avortement, que les Argentines espèrent enfin arracher cette année. 
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution - Cheek Magazine
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution

3. La testostérone, une piste pour combattre l'endométriose?

Prescrite dans les années 70 et 80 en France et abandonnée par la suite, la testostérone représente pourtant un espoir non négligeable pour les personnes atteintes d’endométriose. Explications. 
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution - Cheek Magazine
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution

4. Pourquoi concilier couple et boulot reste plus difficile pour les femmes

Le mythe de la Wonder Woman qui vit à mille à l’heure pour assurer sur tous les fronts, au bureau comme à la maison, est à bout de souffle. Aujourd’hui, envers et malgré les inégalités de genre qu’il reste à vaincre, les jeunes actives sont en quête d’équilibre et de sens.
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution - Cheek Magazine
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution

6. Avec Cité Tech, Monia Maganda lutte contre l'exclusion numérique grâce à ses “FabLabs mobiles”

À 35 ans, Monia Maganda est à la tête de Cité Tech, association créée en 2018 à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Elle rêve d’amener le numérique aux publics qui en sont éloignés, dans les quartiers populaires et les zones rurales, mais aussi dans les départements d’outre-mer.
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution - Cheek Magazine
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution

7. Sept ans après la mort de sa fille, Nora Fraisse continue son combat contre le harcèlement scolaire

Pour la deuxième année, la Région Île-de-France a voulu célébrer ces Franciliennes qui s’engagent et font bouger les lignes. Les trophées ellesdeFrance les ont récompensées pour leur courage, ou pour leurs actions menées dans le domaine de l’innovation, de la création, de la solidarité. Nous avons rencontré ces femmes extraordinaires: cette semaine, on dresse le portrait de Nora Fraisse, prix du courage et du dépassement de soi, fondatrice de l’association de lutte contre le harcèlement scolaire Marion la main tendue. 
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution - Cheek Magazine
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, © Wild Bunch Distribution