société

Le Cheek Point

Maltraitance gynécologique: des femmes témoignent de leurs (mauvaises) expériences

On a lu ça pour vous et on vous le conseille. 
Capture d'écran du film “(S)ex List”
Capture d'écran du film “(S)ex List”

Capture d'écran du film “(S)ex List”


“Antigone*, bientôt 28 ans, a elle aussi plusieurs mauvais souvenirs chez le gynécologue. ‘La dernière expérience est très difficile’, prévient la jeune femme, qui accepte de témoigner, en espérant que cela puisse ‘aider, d’une manière ou d’une autre’. Victime d’un viol, et alors qu’elle venait de porter plainte, Antigone est envoyée par le commissariat chez une gynécologue présentée comme spécialisée dans ce genre de consultations.

“En même temps, quand on dort avec un garçon, on sait à quoi s’attendre.”

La praticienne lui demande de raconter les circonstances du viol une nouvelle fois. ‘Je lui dis qu’un homme a profité de mon sommeil pour abuser de moi. Elle me coupe la parole et me demande pourquoi il était dans mon lit. Je lui explique que j’étais en week-end dans le Sud pour l’anniversaire d’un ami, qu’il était un ami d’ami et qu’il n’y avait plus de place pour dormir, du coup on dormait dans le même lit. Elle me dit: ‘Oui, vous aviez bu.’ Je lui réponds que non, que c’était la veille de l’anniversaire mais que j’étais très fatiguée, m’étant levée tôt (…). Puis elle répond: ‘En même temps, quand on dort avec un garçon, on sait à quoi s’attendre.’’ La jeune femme, se retrouvant en position de devoir s’expliquer, évoque ensuite une phrase prononcée par son agresseur: ‘Mais tu es tellement mignonne quand tu dors.’ Ce à quoi la gynécologue répond: ‘Il est peut-être tombé amoureux ce pauvre garçon.’”

Remarques déplacées, sexistes, infantilisation ou encore examens brutaux, des femmes témoignent de la maltraitance gynécologique dont elles ont été victimes dans un excellent article publié sur le site de RTL. Depuis la diffusion par France Culture d’un documentaire sur le sujet, les langues se délient. Espérons que ça fasse bouger les choses. 

À lire le plus vite possible sur le site de RTL.


2. Koun, l'ONG libanaise qui diffuse le yoga dans les camps de réfugié·e·s 

“Rendre le yoga accessible à ceux qui en ont besoin.” Une devise qui frappe dès la page d’accueil du site de Koun, l’ONG fondée par Sandy Boutros, jeune yogi libanaise qui compte bien amener le yoga au sein des communautés défavorisées.
Capture d'écran du film “(S)ex List” - Cheek Magazine
Capture d'écran du film “(S)ex List”