société

Street Art

Elles recouvrent les rues de Paris du nom des victimes de féminicide

Toute la semaine, ces militantes féministes ont recouvert les murs de Paris de messages dénonçant les féminicides.
Instagram / @marguerite_stern
Instagram / @marguerite_stern

Instagram / @marguerite_stern


Si vous avez marché dans la capitale cette semaine, vous avez peut-être remarqué ces collages moins fun que d’autres projets street art qui ornent les rues de Paris. Lancée par l’ex-Femen Marguerite Stern, cette initiative est destinée à rendre visible les noms des victimes de féminicides, dont le nombre s’élève déjà à 101 pour l’année 2019, sujet que le gouvernement a largement médiatisé cette semaine à l’occasion du lancement du Grenelle des violences conjugales

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

📷 @paulinemakoveitchoux

Une publication partagée par Marguerite Stern (@marguerite_stern) le

L’idée est aussi de dénoncer l’emploi d’expressions dont la violence est banalisée, comme “tuer par amour” ou “elle le quitte, il la tue”, que repère depuis plusieurs années Sophie Gourion sur son Tumblr Les mots tuent. L’ensemble du projet a été relayé sur le compte Instagram de Marguerite Stern, et le résultat, très réussi, est visible dans son ensemble ici


1. La cheffe Stéphanie Le Quellec a ouvert son premier restaurant à Paris

Depuis 2013, la gagnante de l’émission Top Chef 2011 officiait dans les cuisines du Prince de Galles, palace parisien à qui elle apporta deux étoiles en février dernier. Pourtant, peu après l’obtention des précieux macarons, l’établissement ferme le restaurant de Stéphanie Le Quellec, qui rebondit aujourd’hui avec l’ouverture de sa première adresse en solo, La Scène, dans le très chic VIIIème arrondissement parisien. Elle répond à notre interview “Top Cheffe”.
Instagram / @marguerite_stern - Cheek Magazine
Instagram / @marguerite_stern

3. Vasectomie: et si on partageait la charge contraceptive?

En France, la vasectomie ne rencontre pas un franc succès. Entre automatisme de la pilule contraceptive, confusion entre infertilité et perte d’attributs virils ou crainte de son côté définitif, les obstacles à sa démocratisation sont nombreux. Ne serait-il pas temps de briser les clichés tenaces et de voir en la vasectomie une méthode attractive aux multiples avantages pour les femmes?  
Instagram / @marguerite_stern - Cheek Magazine
Instagram / @marguerite_stern

4. Avec Green Barbès, elles militent pour une cosmétique plus verte et transparente

La petite marque fondée en 2015 est devenue grande. Pour appuyer son développement, Green Barbès a lancé une campagne de crowdfunding afin de conserver sa transparence ultime. Retour sur une évolution cosmétique.
Instagram / @marguerite_stern - Cheek Magazine
Instagram / @marguerite_stern

7. Les sirènes sont-elles les nouvelles sorcières?

Queer et transgressive, la figure flamboyante de la sirène irrigue la pop culture, de Lady Gaga à Laetitia Casta, en passant par Kim Kardashian.
Instagram / @marguerite_stern - Cheek Magazine
Instagram / @marguerite_stern