société

Après son agression, Marie Laguerre crée un site web pour recueillir la parole des femmes harcelées

Après son agression, Marie Laguerre a créé une plateforme en ligne pour recueillir les témoignages des victimes de harcèlement de rue.
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre

Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre


La vidéo de son agression a déjà fait le tour du Web. À 22 ans, Marie Laguerre a été frappée violemment après avoir répondu “Ta gueule!” à l’homme qui l’a harcelée dans la rue. Profitant de de sa récente médiatisation -elle a été interviewée par de nombreux médias français et internationaux-, elle a décidé de mettre en place une plateforme en ligne pour dénoncer le harcèlement de rue.

L’objectif de ce site, Nous Toutes Harcèlement, est de recueillir des témoignages de harcèlement dans la rue, au travail, dans la sphère privée”, a expliqué Marie Laguerre à l’AFP. Son but? Libérer la parole des femmes sur le sujet. Sur cette plateforme, quelques questions sont posées aux participantes pour guider leur témoignage. Après avoir renseigné leur nom ou leur pseudo et la ville où a eu lieu l’agression, elles sont invitées à témoigner en 800 signes maximum. 

En parallèle du site Web, une page Facebook a été créée pour diffuser les messages envoyés via la plateforme, ainsi que le hashtag #TaGueule. Quelques heures seulement après le lancement du site, des dizaines de messages ont déjà été publiés. Marie Laguerre a été accompagnée par des militantes féministes, notamment les membres des Effronté·es, pour créer sa campagne et ainsi “apporter une nouvelle pierre à l’édifice”. Si son action est loin d’être unique en la matière, elle a le mérite de poursuivre le combat contre le harcèlement de rue, alors que la loi Schiappa sur les violences sexistes et sexuelles vient d’être adoptée à l’Assemblée nationale.

Alexandra Vépierre


2. Que disent de notre société les rumeurs de grossesse chez les célébrités?

Jennifer Aniston, Camila Cabello ou encore Rihanna… Nombre de célébrités voient leurs corps et leurs poids scrutés sous tous les angles, dans le but de détecter une éventuelle grossesse. Un procédé ne datant pas d’hier, qui enferme les femmes dans ce que la société attend d’elles.
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre

4. Guillaume Meurice se paye les anti-PMA et c'est très drôle

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait celle de Guillaume Meurice qui livre son compte-rendu de la manifestation anti-PMA. 
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre

5. Enora Malagré raconte comment l'endométriose a pu lui gâcher la vie

Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce témoignage d’Enora Malagré pour le Huffington Post, où elle raconte comment l’endométriose lui a gâché son Festival de Cannes. 
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre

6. Comment la masculinité se redéfinit-elle sur Instagram?

Depuis quelques mois, les comptes Instagram où l’on parle de masculinité se multiplient, ouvrant des espaces de parole bienvenus à l’heure où les injonctions à la virilité ont encore la peau dure. Les bien nommés @tubandes, @lesnouveauxprinces ou encore @lesgarconsparlent sont les nouveaux avatars de cette “masculinité positive” ou “authentique”.
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre

7. Dans “Jouir”, Sarah Barmak démonte les mythes autour de l’orgasme féminin

Les éditions de la Découverte publient dans leur collection Zones Jouir, la traduction de l’enquête de la journaliste canadienne Sarah Barmak. Cette dernière nous explique en quoi la question du plaisir est résolument féministe.
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre - Cheek Magazine
Capture d'écran du site lancé par Marie Laguerre