société

Le podcast du jour

Pourquoi n'ont-elles pas porté plainte? Des victimes de violences sexistes et sexuelles répondent

Si vous ne deviez écouter qu’un podcast aujourd’hui, ce serait cet épisode d’Un podcast à soi, intitulé Justice pour toutes.
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie”
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie”

Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie”


Pourquoi n’ont-elles pas porté plainte?” C’est pour répondre à cette question, qui accompagne souvent l’évocation de chiffres sur les violences faites aux femmes -1 femme sur 10 est victime de violence conjugale, par exemple- que Charlotte Bienaimé a décidé de s’intéresser à la “justice pour toutes” dans le dernier épisode d’Un podcast à soi.

On y découvre l’histoire de Jocelyne, violée il y a sept ans. La femme de 62 ans raconte s’être rendue à la gendarmerie et avoir subi le manque de considération des gendarmes, s’être sentie humiliée et jugée parce qu’elle avait accepté de boire un café chez son agresseur. “Vous vous rendez-compte de ce que vous avez fait? Cet homme aurait pu perdre son emploi”, lui assène-t-on quelques mois après sa première visite. Jocelyne est contrainte de déménager. Charlotte Bienaimée donne également la parole à Marie, 40 ans, confrontée à un compagnon violent, qu’elle décide de quitter. Elle doit supporter le même manque de soutien et de compréhension que la première interviewée. Refus de prendre la plainte, mépris, peur pour son enfant… Elle en vient à conclure: “Je ne sais pas si aujourd’hui je n’ai pas plus peur de la justice que de mon ex.

Outre ces deux témoignages personnels, l’épisode est également construit autour de paroles de victimes recueillies par le Groupe F, et d’explications d’expertes comme Muriel Salmona, psychiatre et présidente de l’association Mémoire traumatique et victimologie, qui liste les différents états rencontrés par une personne violentée. On découvre que l’absence de réaction, la perte de confiance en soi et même l’amnésie sont courants et justifiés par un choc traumatique. 

Autant d’éléments apparemment inconnus des forces de l’ordre, policiers ou gendarmes auxquels ont été confrontées Jocelyne et Marie. Tout porte à croire que l’appareil législatif lui-même n’est pas adapté à la situation en cas de violences sexistes et/ou sexuelles, et ne permet que difficilement la condamnation de l’auteur du crime ou de l’agression. 

Un an après après #MeToo, cet épisode dur et intéressant permet d’apporter quelques clefs de réponse à l’interrogation évoquée par Charlotte Bienaimé dans son introduction: “Pourquoi les femmes ont-elles préféré l’écran d’ordinateur au bureau d’un juge?

 

Margot Cherrid


2. Minou Sabahi met les saveurs de ses voyages dans nos assiettes

A 32 ans, la cheffe franco-iranienne Minou Sabahi s’est installée au début de l’été en résidence chez Fulgurances à l’Entrepôt, lieu de vie culturel du 14ème arrondissement de Paris.
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie”

4. Sur Instagram, la nouvelle génération de militant·e·s mène le combat antiraciste

Depuis quelques mois, un vent de militantisme souffle sur le réseau social adulé des 15-25 ans, où la lutte contre le racisme avance à coups de hashtags, de témoignages et d’analyses politiques de l’histoire ou de l’actualité.
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie”

5. Célibataire et quadra, elle raconte son chemin vers la maternité dans un livre

Dans le livre témoignage Allers-retours pour un bébé en librairies le 17 septembre, Audrey Page relate pourquoi et comment elle a choisi de dissocier désir d’enfant et couple. Mère à 41 ans d’une petite fille née par PMA, elle revient sur les épreuves de son parcours et interroge la conception classique de la famille et des relations amoureuses.
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie”

6. Avec “Les Joueuses”, Julie Gayet célèbre les footballeuses de l’Olympique Lyonnais

En salles le 9 septembre, le documentaire Les Joueuses propose un regard inédit sur les footballeuses de l’Olympique Lyonnais. On a discuté sexisme dans le monde du ballon rond, égalité salariale et visibilité des sportives avec la productrice du film, Julie Gayet.
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie”

7. La cheffe Alessandra Montagne va ouvrir Nosso, un resto locavore et anti-gaspi

La cheffe d’origine brésilienne Alessandra Montagne inaugure en octobre un nouveau restaurant parisien, Nosso -qui signifie “nous” en portugais- baigné de lumière, dans son arrondissement parisien de cœur, le 13ème. Une aventure collective, qu’elle raconte dans notre interview “Top Cheffe”.
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie” - Cheek Magazine
Capture d'écran de la vidéo de prévention “Fred et Marie”