société

“Qu'est-ce que quoi?!”, des tutos féministes feel good en vidéo

Sherine, 26 ans, a lancé Qu’est-ce que quoi?!, une série de vidéos sur YouTube en forme d’abécédaire du féminisme pour revoir les bases avec bienveillance et bonne humeur. 
She, DR
She, DR

She, DR


She, c’est le pseudo qu’a choisi Sherine, 26 ans -qui préfère ne pas dévoiler son nom- pour sa chaîne YouTube et sa série de vidéos féministes intitulée Qu’est-ce que quoi?!.

Devenue féministe grâce à Internet avant tout”, la jeune femme avait envie “d’exploiter ce terrain pour transmettre [s]on savoir”. Dans des vidéos de moins de trois minutes, She explore différents thèmes à la façon “d’un abécédaire qui permet de vulgariser des mots tirés de la sphère féministe, le tout avec un ton bienveillant et feel good”. Pour en savoir davantage, on lui a posé 3 questions:

 

Peux-tu te présenter en quelques mots?

Je m’appelle She, je suis étudiante et photographe de portrait. J’écris actuellement un mémoire sur le traitement des menstruations dans les vidéos YouTube et je suis également vice-présidente de l’association Les Internettes, qui a pour vocation d’encourager les créatrices de vidéos sur le web.

Qu’est-ce que quoi?!, c’est quoi exactement?

Une série de vidéos sur le féminisme! Chaque dimanche à 12h, je décortique en moins de 3 minutes une notion choisie, en suivant l’ordre de l’alphabet. Je l’ai lancée le 8 mars dernier (Ndlr: Cf la vidéo ci-dessous), une date symboliquement forte puisque c’est la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes. J’ai un univers artistique assez marqué (ça se voit sur mon compte insta), très coloré et un peu loufoque. Dans Qu’est-ce que quoi?! comme sur le reste de ma chaîne, j’ai envie de transposer ma patte, avec une esthétique hyper pop.

 

Le premier épisode de Qu’est-ce que quoi?!

 

Quel est ton objectif avec ces vidéos?

L’idée, c’est de vulgariser le vocabulaire féministe pour les gens, jeunes ou moins jeunes, qui s’y intéressent vaguement et qui ont envie d’en apprendre davantage. C’est aussi un outil pour les féministes et allié·e·s qui voudraient sensibiliser leur entourage sur une ou plusieurs notions précises. Je suis passionnée par la culture web et tout le positif qu’on peut tirer des réseaux sociaux. Je pense qu’Internet est un formidable endroit pour se tirer vers le haut et apprendre des choses. C’est pour ça que j’ai décidé de poursuivre un master en didactique de l’image, qui me permet d’apprendre à faire de la pédagogie à partir des images (photos, vidéos, films…etc) et d’où le choix de ce mémoire sur les règles et YouTube. J’avais donc envie, à mon tour, de proposer du contenu didactique, pour permettre aux gens d’apprendre des choses via un format léger et bienveillant!

Propos recueillis par Julia Tissier


2. La cheffe Laëtitia Visse boulonne la cuisine carnassière à Marseille

Normande d’origine, cette cheffe au caractère bien trempé a posé ses valises dans le sud de la France il y a deux ans et demi. Elle s’apprête à ouvrir un restaurant autour de la viande et des abats à Marseille. 
She, DR  - Cheek Magazine
She, DR

4. J’ai testé pour vous: donner mes cheveux à une asso de lutte contre le cancer

Plusieurs associations récupèrent de longues mèches de cheveux pour les vendre au profit de femmes atteintes d’un cancer. Objectif: les aider à financer leur perruque et à retrouver leur féminité. Notre journaliste Arièle Bonte a testé l’expérience. 
She, DR  - Cheek Magazine
She, DR