société

Les recettes du confinement

Les florentins aux fruits confits de la cheffe Myriam Sabet

Ce n’est pas parce qu’on est confiné·e·s qu’on arrête de bien manger. La cheffe Myriam Sabet nous confie sa recette de florentins aux fruits confits. 
© Andrea Bresciani
© Andrea Bresciani

© Andrea Bresciani


Si en temps normal, cuisiner peut paraître une corvée pour certain·e·s, en période de confinement, cette activité revêt plusieurs avantages: vous occuper une partie de la journée, se découvrir des talents cachés, manger autrement, se laisser aller à la méditation ou encore transmettre des recettes de famille aux enfants dans un moment convivial (si si, on y croit). Pour vous aider à affronter cette situation inédite, plusieurs cheffes nous ouvrent (virtuellement) les portes de leurs cuisines et nous livrent leurs recettes simples à réaliser et accessibles.

A la tête de Maison Aleph, à Paris, Myriam Sabet propose une réinterprétation moderne de la pâtisserie levantine avec des produits d’exception. D’origine syrienne, la cheffe importe en plein cœur du Marais des saveurs comme la rose de Damas, le zaatar, la halva ou encore le sumac. Autant de parfums qui font voyager sans bouger de la capitale, en ces temps de confinement!

Les florentins aux fruits confits de la cheffe Myriam Sabet

Myriam Sabet © Caspar Miskin

 

Quoi?

150g de crêpes dentelle, type “Gavotte”

35g de graines de tournesol 

35g de bâtonnets d’amandes

90g de pistaches concassées 

50g de dés d’oranges amères confites ou tout autre agrume confit

60g d’huile de pépins de raisin ou toute autre huile neutre 

60g de cassonade 

60g de miel 

2 pincées de fleur de sel 

1 tablette de chocolat noir à 70% 

 

Comment?

Disposer les amandes et les pistaches sur une plaque, et enfourner dans un four préchauffé à 130°C pendant 15 minutes, pour les torréfier. Mélanger les crêpes dentelles, les graines de tournesol, puis ajouter les pistaches et les amandes refroidies.

Dans une casserole, cuire ensemble l’huile, la cassonade, le sel et le miel en montant jusqu’à 115°C, jusqu’à l’apparition des premières bulles. Verser sur la première préparation et mélanger délicatement jusqu’à ce que tout soit bien homogénéisé. Disposer sur une plaque et cuire au four à 160°C pendant 12 minutes, jusqu’à obtention d’une couleur blond caramel.

À la sortie du four, rajouter les dés d’agrumes confits. Mélanger puis garnir des moules de forme rectangulaire, ou de la forme de votre choix, avec la préparation. Laisser refroidir.

Faire fondre le chocolat au bain marie, le laisser refroidir et tremper la base des barres dans le chocolat. Les plus gourmands pourront enrober toute la barre dans le chocolat! Conserver à température ambiante, au sec. 

Recette recueillie par Delphine Le Feuvre 


3. Comment le confinement a romantisé la campagne

Le confinement a provoqué un véritable exode urbain qui semble parti pour durer: de plus en plus de citadin·e·s se mettent à rêver d’emménager à la campagne. Mais une fois passée l’image de carte postale, la déception peut être très forte. 
© Andrea Bresciani - Cheek Magazine
© Andrea Bresciani

5. Ces deux jeunes femmes cherchent à financer “¡Basta ya!”, un docu sur la lutte pour le droit à l'avortement en Amérique Latine

Julia Heres Garcia et Marion Lambert, deux vingtenaires féministes, lancent une campagne de crowdfunding pour financer leur projet de web-documentaire militant sur la lutte pour le droit à l’avortement en Amérique Latine. 
© Andrea Bresciani - Cheek Magazine
© Andrea Bresciani

6. Confinement: ce que l’abstinence sexuelle leur a appris

Avec le confinement, des femmes confinées seules ou en couple n’ont pas eu de rapport sexuel pendant plusieurs semaines. Qu’est-ce que cette abstinence leur a appris sur leur rapport à la sexualité, à leur corps et au désir? Réponses. 
© Andrea Bresciani - Cheek Magazine
© Andrea Bresciani