société

Le Cheek Point

Comment cette jeunesse touchée par les attentats va-t-elle évoluer après ce traumatisme collectif?

On a lu ça pour vous. 
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee

À Paris - Instagram/Jeunefillederangee


Pour pousser encore la caricature, disons que c’est la France brocardée par Emmanuel Todd après les manifestations du 11 janvier, la France des classes moyennes supérieures ouvertes et éduquées, celles que les sociologues appellent parfois la petite bourgeoisie intellectuelle, qui brunche et qui sort, qui est tombée sous les balles de Daech. En dépit de contradictions qu’on a, avec d’autres, souvent décrites par le menu (on en a un peu honte aujourd’hui), c’est cette France optimiste (angéliste, dit-on parfois), celle qui vit dans des ‘idéopoles’ tolérants et décontractés, qui paie l’addition. Or comment prédire comment cette classe pivot, dont l’avis compte dans les débats qui animent le pays, et qu’on brocardait bien (trop) souvent comme ‘bien-pensante’, va évoluer après un tel traumatisme collectif?

Parmi toutes les images effroyables qui circulent depuis vendredi soir, lesquelles resteront gravées dans notre esprit? Et, s’il faut s’attendre à devoir en assimiler de nouvelles bientôt, comme plusieurs experts le redoutent, l’opinion de la classe progressiste et intellectuelle touchée par les premiers attentats, dont le système de valeurs reste jusqu’ici plutôt inébranlable, pourrait-il changer? Ce sont les questions que se pose le journaliste Jean-Laurent Cassely sur Slate dans cet article. 

À lire sur le site de Slate.


2. Minou Sabahi met les saveurs de ses voyages dans nos assiettes

A 32 ans, la cheffe franco-iranienne Minou Sabahi s’est installée au début de l’été en résidence chez Fulgurances à l’Entrepôt, lieu de vie culturel du 14ème arrondissement de Paris.
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee - Cheek Magazine
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee

4. Sur Instagram, la nouvelle génération de militant·e·s mène le combat antiraciste

Depuis quelques mois, un vent de militantisme souffle sur le réseau social adulé des 15-25 ans, où la lutte contre le racisme avance à coups de hashtags, de témoignages et d’analyses politiques de l’histoire ou de l’actualité.
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee - Cheek Magazine
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee

5. Célibataire et quadra, elle raconte son chemin vers la maternité dans un livre

Dans le livre témoignage Allers-retours pour un bébé en librairies le 17 septembre, Audrey Page relate pourquoi et comment elle a choisi de dissocier désir d’enfant et couple. Mère à 41 ans d’une petite fille née par PMA, elle revient sur les épreuves de son parcours et interroge la conception classique de la famille et des relations amoureuses.
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee - Cheek Magazine
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee

6. Avec “Les Joueuses”, Julie Gayet célèbre les footballeuses de l’Olympique Lyonnais

En salles le 9 septembre, le documentaire Les Joueuses propose un regard inédit sur les footballeuses de l’Olympique Lyonnais. On a discuté sexisme dans le monde du ballon rond, égalité salariale et visibilité des sportives avec la productrice du film, Julie Gayet.
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee - Cheek Magazine
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee

7. La cheffe Alessandra Montagne va ouvrir Nosso, un resto locavore et anti-gaspi

La cheffe d’origine brésilienne Alessandra Montagne inaugure en octobre un nouveau restaurant parisien, Nosso -qui signifie “nous” en portugais- baigné de lumière, dans son arrondissement parisien de cœur, le 13ème. Une aventure collective, qu’elle raconte dans notre interview “Top Cheffe”.
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee - Cheek Magazine
À Paris - Instagram/Jeunefillederangee